07232024Headline:

Côte d’Ivoire: la police anticipe le rassemblement des femmes

L’appel à la marche lancé par les femmes de opposition ivoirienne prévue ce vendredi, malgré l’interdiction des manifestations sur la voie publique par les autorités s’est heurté à une présence des forces de sécurité aussi bien à Abidjan qu’à l’intérieur du pays.

A Abidjan notamment, les manifestants ont été dispersés alors qu’ils tentaient de se rassembler dans la commune de Cocody où une dizaine de femmes ont été interpellées par la police, a constaté Abidjan TV.NET sur place.

Dans la ville d’Abengourou, des manifestations ont éclaté dans la matinée, selon plusieurs témoins qui ont également fait écho de la fermeture des commerces et des services de l’administration. À Bonoua, des manifestations ont eu lieu à certains endroits de la ville dont le commissariat a été saccagé lors des derniers événements du 13 août dernier.

Au cours d’une conférence de presse, le jeudi matin à la maison du PDCI, des femmes regroupées au sein d’une coalition de l’opposition ont invité à une marche dans tout le pays pour réclamer la démission du président de la Commission Electorale Indépendante (CEI) et aussi dire non à nouveau mandat présidentiel pour Alassane Ouattara.

A l’issue du Conseil des Ministres qui s’est tenu le mercredi 19 août 2020, le gouvernement a ordonné la suspension de toutes manifestations sur la voie publique pour les autoriser seulement dans les enceintes closes ou des espaces dédiés sécurisés. Cette mesure prise dans le cadre de l’état d’urgence en cours, a pris effet depuis le mercredi jusqu’au 15 septembre 2020.

Melv Sage

What Next?

Recent Articles