05232017Headline:

Côte d’Ivoire: la police empêche un meeting du FPI (camp Aboudramane) à Adzopé

sangare aboudramane

La police ivoirienne a empêché samedi matin à Adzopé (110 Km au nord d’Abidjan) un meeting du camp du Front populaire ivoirien (FPI) dirigé Aboudramane Sangare, ont rapporté des témoins à Alerte Info.

Une dizaine de policiers déployés ont barré les voies d’accès à la gare routière où devait se tenir la manifestation.

Depuis plusieurs mois, deux tendances internes au FPI s’affrontent pour la direction du parti.

Alors que l’actuel président Pascal Affi N’guessan est conforté par le gouvernement qui voit en lui son “seul interlocuteur”, ses opposants internes dirigés par Aboudramane Sangaré dénoncent “ses accointances” avec le pouvoir du chef de l’Etat Alassane Ouattara et sa “trahison”.

Début mars 2015, les adversaires de M. Affi ont fait savoir à l’issue d’une réunion qu’il était suspendu de ses fonctions et remplacé par M. Sangaré “pour assurer l’intérim du président’’.

Début mars, en conférence de presse, Pascal Affi N’guessan a tenté de minimiser les dissensions au sein de sa formation politique, estimant qu’ “il y a un seul FPI’’.

“Sangaré et consorts sont toujours militants” mais “n’appartiennent plus à la direction du parti”, avait-il insisté, jugeant leurs actes “honteux”.

Après “son éviction’’ par ses adversaires, M. Affi N’guessan avait saisi le tribunal de première instance d’Abidjan en avril 2015 qui l’avait confirmé dans ses fonctions de patron du FPI, interdisant du même coup M. Sangaré et ses amis d’utiliser le logo et le nom du parti.

Serge Alain KOFFI

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment