06212024Headline:

Côte d’Ivoire : La Première Dame Dominique Ouattara annonce les couleurs du FEMUA 16

Le coup d’envoi de la 16ème édition du Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo (FEMUA), a été donné ce mardi 14 mai par la Première Dame de Côte d’Ivoire, Dominique Ouattara, marraine institutionnelle de ce grand événement dans
le village d’Anoumabo.

La Première Dame Dominique Ouattara donne le top départ du FEMUA 16
La 16ème édition du Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo (FEMUA), a débuté officiellement ce mardi 14 mai sur des chapeaux de roues dans le village Atchan d’Anoumabo dans la commune de Marcory. La Place principale de ce village-quartier a vu la présence de plusieurs personnalités traditionnelles, politiques, gouvernementales, artistiques, etc. Ainsi que les Ministres bissau-guinéens de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, Augusto Gomez et de la Communication sociale, Maria Conceiçao Evora, représentant de Son Excellence Monsieur Umaro Sissoco Embalo, Président de la République de Guinée Bissau. Avec la présence remarquée de la Première Dame de Côte d’Ivoire, Dominique Ouattara.
Les populations d’Anoumabo et celle du District autonome d’Abidjan n’ont pas voulu manquer également la cérémonie d’ouverture de l’un des plus grands festivals de Côte d’Ivoire. Après la cérémonie de libation et l’hymne officiel du FEMUA entonné par le rappeur ivoirien, Suspect 95, l’heure était au discours avec celui du commissaire général du FEMUA, A’Salfo, de la Ministre de la culture et de la francophonie, Françoise Remarck, Maria Conceiçao Evora, Ministre de la Communication sociale, représentant de Son Excellence Monsieur Umaro Sissoco Embalo, Président de la République de Guinée Bissau, du Député-maire de Marcory, Aby Raoul et surtout de celui Dominique Ouattara, marraine institutionnelle du FEMUA.

Dans son adresse, la Première Dame de Côte d’Ivoire partage les idéaux de la Fondation Magic System et a salué aussi tous les membres du groupe Magic System pour cette édition 2024 du FEMUA. ‘’En tant que marraine du Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo (FEMUA), j’ai été heureuse de présider la cérémonie d’ouverture de la 16ème édition de ce bel événement culturel, le mardi 14 mai 2024 à Anoumabo. Cette année, le FEMUA aborde la délicate question de la santé mentale des jeunes. Il s’agit d’une thématique importante, puisqu’elle touche au bien-être et à l’épanouissement de notre jeunesse. De ce fait, j’adhère pleinement à cette initiative de la Fondation Magic System, qui permettra de mettre en lumière ce problème encore méconnu qui sévit aussi dans nos sociétés africaines. C’est également l’occasion d’y apporter une réponse adaptée, afin de venir en aide aux jeunes filles et garçons qui souffrent en silence’’, dit-elle. Et de continuer : ‘’Toutes mes félicitations à A’Salfo, Manadja, Goudé et Tino du Groupe Magic System, pour cette nouvelle édition du FEMUA à laquelle je souhaite plein succès, et pour leur engagement humanitaire en faveur des plus démunis. Je suis convaincue que la 16ème édition du FEMUA sera une réussite, notamment grâce aux artistes programmés, mais aussi aux innovations comme le Tradi FEMUA, ou encore la participation des artistes venus de la Guinée Bissau, le pays invité d’honneur cette année’’.
En outre, la population d’Anoumabo a reçu de la Première Dame des dons en nature et en espèces d’une valeur de 18 millions F CFA. En effet, Dominique Ouattara a offert 500 chaises VIP, une télévision de 75 pouces, 4 splits, 2 ordinateurs pour le nouveau centre culturel. Elle a également offert 2 bureaux à la chefferie traditionnelle. La valeur de ces dons en nature est estimée à 12 millions F CFA. L’épouse du Chef de l’Etat a aussi offert la somme de 6 millions F CFA à la population. A leur tour, les populations d’Anoumabo ont aussi offert des dons à Dominique Ouattara. Cependant, la Première Dame a été intronisée en tant que fille du village avec désormais comme nom ‘’Achêbié’’ (NDLR : femme sage, femme intelligente et femme lumière en langue Atachan). Et, l’épouse du Chef de l’Etat appartient à la famille ‘’Afiédo’’ et fait partie de la génération Tchagba Djehou, la génération au pouvoir dans le village d’Anoumabo. La cérémonie s’est achevée par les poses des premières pierres des écoles de San-Pedro et de Jacqueville et l’inauguration du centre culturel d’Anoumabo. Mais, en ce qui concerne les programmations artistiques, tout démarre à partir du jeudi 16 mai jusqu’au dimanche 19 mai à l’INJS de Marcory et à Ferkessédougou au Nord de la Côte d’Ivoire.

What Next?

Recent Articles