06062020Headline:

Côte d’Ivoire: la tenue des élections d’octobre, fortement menacée. Ce qui risque de se produire

En Côte d’Ivoire, l’élection présidentielle pourrait être décalée dans le temps en raison de la pandémie de coronavirus. Autrement dit, le scrutin serait alors retardé.

C’est ce qu’énonçait il y a peuLa lettre du continent. « Le 8 avril, en plein conseil des ministres, le président Alassane Ouattara a évoqué l’hypothèse d’un report de deux à six mois de l’élection présidentielle, actuellement fixée au 31 octobre 2020 », énonçait ce journal. Alassane Ouattarra est « en plein dilemme sur le report du scrutin », confirme à présent Jeune Afrique. « Initialement totalement fermé à l’idée de reporter l’élection présidentielle prévue le 31 octobre, le chef de l’État ivoirien a assoupli sa position face à l’évolution de la pandémie de Covid-19 », souligne ce journal panafricain, selon lequel le chef de l’Etat ivoirien a par la suite « confié à un de ses proches qu’il pourrait tout de même envisager un report du scrutin pour permettre aux opérations d’enrôlement d’avoir lieu. Il a toutefois précisé qu’il tenait pour le moment à ce que le premier tour se tienne avant la fin de l’année 2020 », complète Jeune Afrique.

Une information de taille qui continue ce matin d’agiter une partie de la presse en Côte d’Ivoire et au-delà À la Une du journal Le Nouveau Réveil, le secrétaire exécutif du PDCI le martèle : « Avec le Covid-19, l’identification expose les populations à des risques de contamination. Il faut suspendre le processus d’identification qui a échoué et renforcer la protection des Ivoiriens », enjoint Maurice Kakou Guikahué.

À sa Une, le journal Le Bélier se montre encore plus lapidaire : « le PDCI exige l’arrêt pur et simple » du processus d’identification, lance-t-il Comme le pointe le site Afrique sur 7, « l’enrôlement pour la nouvelle Carte nationale d’identité et la Révision de la liste électorale (sont) mis à mal ». Et ce journal en ligne y voit « déjà des indices qui indiquent que la tenue de ce scrutin à la date initialement prévue est biaisée à la base ». Ce qui conduit Afrique sur 7 à s’interroger sur l’« impossible tenue de la Présidentielle en octobre ? ».

Questions sans réponses également posées par le site Business Actuality. « Est-ce que les élections auront lieu à la date du mois d’octobre, se demande ce journal en ligne ? A qui profiterait donc ce report ? L’opposition exigerait-elle une transition ? ».

Avec ivoirematin

Comments

comments

What Next?

Recent Articles