10052022Headline:

Côte d’Ivoire: l’ancien président béninois Boni Yayi reçu par Alassane Ouattara

Ce mardi 12 juillet 2022, l’ancien président béninois Thomas Boni Yayi a été reçu en audience par le président ivoirien Alassane Ouattara. Cette rencontre s’est tenue en prélude à la nouvelle mission de Boni Yayi en Guinée.

Nommé médiateur dans la crise guinéenne par la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), Boni Yayi est allé échanger avec le Chef d’Etat ivoirien. « Le président Alassane Ouattara a remercié Boni Yayi pour cette marque d’attention à son égard et lui a souhaité bon vent dans ses nouvelles fonctions, en précisant que la Guinée est un pays ami de la Côte d’Ivoire, de même que les Guinéennes et les Guinéens sont des frères et sœurs des Ivoiriens ».

Pour Boni Yayi, c’était important de venir échanger avec le président ivoirien avant d’entamer sa mission de médiation, « qui est un aîné qu’il connait de longue date et qui est, pour lui, porteur de nombreuses valeurs qui l’inspirent ». Sidéré par la parfaite connaissance du dossier de la crise guinéenne par Alassane Ouattara, Boni Yayi dit avoir prêté une oreille attentive à ses conseils.

Concilier les positions autour d’un chronogramme acceptable

La mission de Boni Yayi en tant que médiateur dans la crise guinéenne est de trouver un consensus autour d’un calendrier acceptable pour le retour du pouvoir aux civils en Guinée. Le délai de 36 mois de transition pour lequel Mamadi Doumbouya a opté est fortement boudé par la Cedeao.

La Cedeao veut en effet, un délai relativement court pour le départ des militaires de la tête de la Guinée. La mission s’annonce difficile pour Boni Yayi, quand on sait qu’avant lui Mohamed Ibn Chambas n’avait pas pu relever le défi.

La mission sera co-conduite…
Boni Yayi ne sera pas le seul à conduire la mission de la Cedeao en Guinée. De sources concordantes, la délégation de l’institution sous-régionale sera conduite par le nouveau médiateur et Aliou Oumar Turay, le nouveau président de la Commission de la Cedeao.

Tous les regards sont tournés vers la médiation de Boni Yayi pour une fin consensuelle du bras de fer entre l’équipe de Mamadi Doumbouya et la Cedeao, autour du chronogramme de la transition. Le président sortant de la Commission de la Cedeao espère une évolution avec la présence d’un nouveau médiateur. « Nous pensons qu’avec la présence du médiateur, les choses vont évoluer plus favorablement, plus positivement, et qu’on va pouvoir faire des avancées sur un point qui est considéré quand même important pour la Cédéao », a-t-il dit.

Melv

Comments

comments

What Next?

Related Articles