01212021Headline:

Côte d’Ivoire/ l’armée à nouveau attaquée : « Faux » dément un officier

L’armée à nouveau attaquée, bilan un gendarme tué. C’est la quintessence de l’information qui a circulé sur les réseaux sociaux au cours de la saint sylvestre. « Faux » dément une source bien introduite au sein de la grande muette. Qui reconnait cependant une atmosphère lourde de velléités de déstabilisation.
Selon nos sources, ce qui s’est passé à doropo est à verser au chapitre de faits divers. En effet, un militaire et un gendarme au cours d’un contrôle de routine improvisé (ils n’avaient pas reçu d’autorisation de leur hiérarchie, seraient tombés sur des individus armés vraisemblablement des orpailleurs clandestins. Dans les échanges, le ton serait monté et un coup est parti. Il a atteint mortellement le gendarme. Les faits se sont déroulés dans la localité de Koguienou à Doropo (nord est).
Le meurtrier serait activement recherché, mais nos sources insistent pour dire qu’il ne s’agit en rien d’une attaque jihadiste, encore moins de coup interne. On se souvient que le 11 juin 2020 une position de l’armée ivoirienne avait été attaquée, à Kofolo à 140 km de Ferkessédougou dans l’extrême nord de la Côte d’Ivoire, faisant une dizaine de morts dans les rangs de l’armée. Cette attaque avait été attribuée à des djihadistes qui écument le Burkina voisin.

Sapel MONE

Comments

comments

What Next?

Recent Articles