05242019Headline:

Côte d’Ivoire: Laurent Gbagbo et Blé Goudé, à quand le retour au bercail ?

Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé ne désespèrent pas de rentrer (enfin) en Côte d’Ivoire afin de baigner à nouveau dans le liquide amniotique de la mère patrie, et ce, après plus de 8 années d’absence. Leurs partisans sont également impatients de retrouver les deux Ivoiriens jugés devant la CPI. Un appel du Procureur a pourtant repoussé cette libération prononcée en première instance au terme d’un marathon judiciaire.

Le 15 janvier 2019, les juges de la Cour pénale internationale (CPI) prononçaient, à la majorité, l’acquittement et la libération immédiate de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé. Cependant, le procureur Eric Mc Donald, qui indique que son appel qu’il a interjeté a des chances de prospérer, a demandé au juge Cuno Tarfusser et à ses deux assesseurs de maintenir les deux accusés ivoiriens en détention. Mais le juges, à la majorité, ont encore débouté le bureau du procureur.

Le Procureur n’a pour autant pas lâché prise. Il a donc saisi la Cour d’appel de la CPI afin de faire droit à sa demande de maintenir l’ancien président ivoirien et le ministre de la Jeunesse de son dernier gouvernement en détention, ne serait-ce que le temps de son appel.

« Les juges, à la majorité, le juge Morrison et le juge Hofmański étant dissidents, décident la demande d’effet suspensif susmentionnée accordée. La détention de MM. Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé sera maintenue en attendant l’examen du présent appel », a indiqué le communiqué de la Cour.

Les deux leaders politiques ivoiriens resteront donc en détention dans le pénitencier de Scheveningen à La Haye jusqu’au moins à l’audience du 1er février prochain.

Cependant, MM. Gbagbo et Blé Goudé restent convaincus que leur libération et leur retour en Côte d’Ivoire n’est qu’une question de temps.

Recevant son ami Guy Labertit au parloir du centre pénitentiaire, le 19 septembre 2018, le Président Gbagbo lui a fait cette confidence : « Guy, il se pourrait que cette visite soit la dernière… ».

Quant à l’ancien leader de la galaxie patriotique, il a publié un livre dans lequel il traduit son optimiste à propos de sa prochaine libération. « De l’enfer, je reviendrai », a-t-il intitulé son œuvre. Il a par ailleurs rassuré ses partisans en leur déclarant : « Le procureur est dans son rôle et son appel rentre dans l’ordre normal de la procédure à la CPI. Les avocats de la défense répondront par écrit et la chambre d’appel siégera en urgence. Restons tous sereins, nous y sommes déjà ! » Avant d’ajouter : « Ni l’acquittement, ni la libération ne seront remis en cause. Ce n’est qu’une question de procédure. »

Leurs partisans se croisent donc les doigts, espérant voir leurs leaders rentrer très bientôt au bercail. Mais ce retour se fera suite à des discussions avec le Président Alassane Ouattara, ainsi que l’a affirmé le ministre Mamadou Touré.

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment