02022023Headline:

Côte d’Ivoire: le centre de redressement de Brimbrinso n’a-t-il pas servi de leçon aux élèves?

Peut être une image de 3 personnes et personnes debout

Le phénomène de congés anticipés en Côte d’Ivoire est devenue une plaie pour l’éducation. L’an dernier, des élèves perturbateurs ont été envoyés au centre civique de Brimbrinso pour une bonne correction en vue de faire d’eux des ambassadeurs auprès de leurs confrères.

Selon AbidjanTv.net, cette technique de redressement, est pour ces perturbateurs, un moment de gravir des échelons en vue de mieux progresser dans le mal, car il faut noter que, malgré que l’an dernier, des élèves fut emmener pour une correction, et malgré que la police nationale sensibilise les élèves, certains veulent se faire coller une étiquette de voyou.

L’école qui est sensée nous donner du savoir et faire de nous des piliers de demain est en train de prendre un coup par la non vigilance de certains élèves chauffards et fêtards.

L’élève perturbateur se faisant appeler le Poussin Rouge vient d’être interpellé lors d’une opération de congés anticipés, son groupe et lui tentaient de déloger plusieurs collèges et lycées dans la ville de Sinfra.

Il est pour l’instant entre les mains des autorités sécuritaires et devrait répondre de ses actes devant la justice.

Melv Sage

Comments

comments

What Next?

Related Articles