01182017Headline:

Côte d’ivoire – Le Changement de cap pour des ”Gbagbo ou rien”

ouattara et gbagbo

Des pro-Gbagbo transférés

Longtemps détenus à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA), plusieurs cadres de l’ancien régime ont été transférés hier, au Camp pénal de Baouké. « Après plusieurs mois à la MACA : Lida Kouassi, Assoa Adou, Bai Patrice transférés au camp pénal de Bouaké », titre en manchette le journal. Selon le quotidien, « ils sont au total 12 prisonniers proches de l’ancien régime qui ont été déplacés ». «Le FPI ne va pas rester indéfiniment les bras croisés face à cette dérive », a déclaré Koné Boubacar, proche de Laurent Gbagbo.
Du côté de l’opposition, on relève que cette décision intervient juste après l’annonce de possibles négociations entre le pouvoir et l’opposition. « Après l’annonce du dialogue politique : Assoa Adou, Lida, Bai Patrice au camp pénal, hier », barre à sa Une le journal. Selon, le quotidien, cette opération est pour le pouvoir un moyen de « pouvoir les utiliser au cas où l’opposition déroulera son rouleau compresseur, comme bouclier, pour dissuader la CNC ».
Quant à Nord-Sud Quotidien, il estime que ce transfert est dans l’ordre normal des choses. « Crimes postéléctoraux : Lida Kouassi et Assoa Adou transférés au Camp pénal de Bouaké », barre à sa Une le journal. Selon le quotidien, « ce déplacement s’explique pour des raisons de sécurité ».

Présidentielle 2015
Dans quelques semaines, la Côte d’Ivoire sera en plein dans l’élection présidentielle. A l’approche de grand rendez-vous, l’heure est aux réglages. « Présidentielle d’octobre : les 33 candidats examinés », titre en manchette Le Mandat. Selon le journal, « à l’instar des autres candidats, Alassane Ouattara s’est présenté hier, devant les trois spécialistes »
Pour sa part, L’Inter livre le commentaire de Faustin Kouamé sur cette élection. Le juriste s’est notamment penché sur la candidature d’Affi N’Guessan à cette élection. A l’en croire, « si le Conseil constitutionnel ne fait pas une application souple de la loi électorale, notamment sur la clause de bonne moralité, Affi ne sera pas candidat ».
De son côté, Le Quotidien d’Abidjan, il croit savoir que ce n’est pas la grande sérénité du côté du pouvoir. « A quelques semaines des élections présidentielles : du feu au sommet de l’Etat/ Ouattara panique, panique, panique », titre le journal qui écrit que, « la reprise des activités du gouvernement se fait dans un climat de peur. Les discours et actes prouvent que la sérénité n’est pas de mise au sommet de l’Etat ».

LInfodrome

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment