03032021Headline:

Côte d’Ivoire: le chef d’état-major général des armées donne des directives à ses troupes

La première cérémonie de prise d’armes 2021 des soldats, suivie de la présentation de vœux au général Lassina Doumbia, chef d’état-major général des armées, a eu lieu, hier, à la place Thomas d’Aquin de l’état-major général des armées.

Des détachements de la Marine nationale, du Groupement des sapeurs-pompiers militaires (Gspm), des armées de l’air, de terre, de la Garde républicaine, des Groupements ministériels des moyens généraux (Gmmg) et du Bataillon de commandement et de soutien (Bcs) et le général de corps d’armée, le général Lassina Doumbia étaient présents.

Le chef d’état-major général des armées a appelé l’armée à faire preuve de professionnalisme et à avoir un sens élevé du patriotisme lors de la sécurisation des législatives du 6 mars prochain. Tout en la félicitant pour la sécurisation exemplaire de la présidentielle du 31 octobre 2020.

Selon le général Lassina Doumbia, l’armée doit travailler, comme par le passé, à remplir convenablement les missions qui lui seront assignées sans se dévoyer, parce que la survie de la nation en dépend.

Le chef d’état-major général de l’armée a galvanisé ses troupes au cours de la cérémonie de présentation de vœux organisée en son honneur au camp Galliéni. (PHOTO:DR)
Le chef d’état-major général de l’armée a galvanisé ses troupes au cours de la cérémonie de présentation de vœux organisée en son honneur au camp Galliéni. (PHOTO:DR)

Par conséquent, il invite les soldats à avoir le discernement et les vertus qui fondent l’exercice du métier des armes. « L’arène politique n’est pas le champ d’action de l’armée, tout comme l’armée ne devrait être le terreau du discours politique. J’invite, de ce fait, les chefs d’état-major des armées, les commandants militaires régionaux et toute la hiérarchie à prendre les dispositions pour garantir le succès des armées à tous les rendez-vous », a-t-il ordonné.

Lassina Doumbia est revenu sur l’attaque meurtrière perpétrée contre le bataillon militaire ivoirien à Tombouctou, le 13 janvier dernier.

Pour lui, cet acte ignoble ne doit pas entamer la détermination des militaires à lutter contre le terrorisme et l’extrémisme violent sous toutes leurs formes. « Ce revers doit, bien au contraire, nous galvaniser davantage pour que le sacrifice consenti par nos frères d’armes tombés ce jour ne soit pas vain », a conseillé le général.

C’est pour cette raison qu’il leur demande de redoubler de vigilance et d’être déterminé dans l’accomplissement de leurs missions régaliennes, tant aux frontières du pays qu’à l’international.

Recrutement militaire et équipement de l’armée en vue…

Le chef d’état-major général des armées a répondu favorablement aux doléances formulées par les troupes à son endroit. Notamment le paquetage individuel qui, à l’en croire, sera pris en compte par le gouvernement.

Cependant, au regard des efforts consentis par l’État pour amortir les effets collatéraux de la crise sanitaire, Lassina Doumbia appelle à « la patience ». Il a fait savoir à ses troupes que le gouvernement a déjà validé le projet d’une deuxième vague de recrutement direct de militaires pour renforcer l’armée. Avant d’indiquer que la dotation en matériels ainsi que l’amélioration des conditions de vie et de travail initiées par le gouvernement, à travers la loi de programmation militaire, demeurent une préoccupation pour la tutelle. « Les armées auront les moyens et les équipements nécessaires pour faire face à toute agression d’où qu’elle vienne et les hommes en charge de cette mission évolueront dans de bien meilleures conditions de vie et de travail », a assuré le général.

Le contre-amiral Célestin Kouamé N’Guessan, chef d’état-major de la Marine nationale, a traduit toute la gratitude de l’armée au général pour les nombreuses actions menées tout au long de l’année. Il a cité, entre autres, le renforcement du dispositif sécuritaire de l’armée de terre et des forces spéciales au nord, le soutien aux détachements ivoiriens projetés au Mali et aux forces de défense et de sécurité déployées au nord de la Côte d’Ivoire. Concernant la Marine nationale, elle a vu, a précisé son chef d’état-major, ses capacités opérationnelles renforcées par l’équipement de tous ses patrouilleurs de canons de 20mm et 12,7mm. Le contre-amiral a aussi marqué l’engagement des soldats pour la défense de la nation.

fratmat.info

Comments

comments

What Next?

Recent Articles