09262018Headline:

Côte d’ivoire: Le CIDH réclame à la justice ivoirienne une enquête après la mort de Soro Kognon

Après la mort de Soro Kognon, à Korhogo, (Nord ivoirien), le Président du conseil d’administration du Comité Ivoirien des droits de l’Homme, (CIDH), Vazoumana Fondio, a recommandé mardi à Abidjan, une “enquête judiciaire”, pour “identifier les violateurs du droit à la vie”, en vue de les traduire devant la justice, dans un communiqué.

“Nous (CIDH) recommandons de manière incessante, une enquête judiciaire, à l’effet d’identifier de manière formelle ces violateurs du droit à la vie et de les traduire devant les tribunaux compétents”, a déclare M. Fondio, estimant que “l’impunité est un facteur majeur de conflit”.

Le Comité ivoirien des droits de l’Homme (CIDH) est une organisation œuvrant pour la promotion et la défense des Droits de l’Homme en Côte d’Ivoire.

Des inconnus armés de machettes ont attaqué samedi matin une manifestation organisée par le Rassemblement pour la Côte d’Ivoire (RACI, mouvement politique proche de Guillaume Soro) dirigé par le député Kanigui Soro, 44 ans, issu du Rassemblement des républicains (RDR, parti au pouvoir).

Le meeting, une assemblée générale, devait se tenir devant la résidence du député. Des bâches avaient été dressées et des chaises installées pour accueillir les participants lorsque des individus non-identifiés ont fait irruption, saccageant les installations et mettant le feu aux enceintes acoustiques par la même occasion, avant de s’en prendre aux membres du mouvement déjà présents sur les lieux.

Le CIDH explique que la “lutte politique” ne doit pas être le lieu de “violences politiques et d’atteintes aux droits de l’Homme”.

Le Comité appelle la population ivoirienne “au calme et au sens de la citoyenneté”, l’invitant à l’abstinence de tout “acte de violence commanditée par les politiques”.

Il est du devoir de l’Etat, rappelle le comité, d’”assurer la sécurité, la liberté de rassemblement, d’expression dans le respect des opinions et des différences idéologiques. Il est le premier garant du droit à la vie.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment