05212019Headline:

Côte d’Ivoire: Le Colonel de gendarmerie, Mamadou Dosso, garde rapprochée de Mme Bédié, arrêté, que devient Mme Bédie?

Côte d’Ivoire: Le Colonel de gendarmerie, Mamadou Dosso, garde rapprochée de Mme Bédié, arrêté, que devient Mme Bédie?

Le Colonel Mamadou Dosso, aide de camp de Mme Bédié, aurait été arrêté par sa hiérarchie puis libéré sur ordonnance du ministre ivoirien de la défense, Hamed Bakayoko.

L’aide de camp de Mme Bédié libéré sur ordre d’Hamed Bakayoko

Le Colonel de gendarmerie, Mamadou Dosso, affecté à la garde rapprochée de Mme Bédié, aurait été arrêté, début février 2019, sur instruction du général Apalo Touré, commandant supérieur de la gendarmerie nationale, comme rapporté par des sources proches du ministère de la Défense.

Selon nos sources, M. Apalo Touré, fraîchement nommé à la tête du commandement superieur de la Gendarmerie nationale de Côte d’Ivoire, aurait signifié à une soixantaine de ses officiers, tous de la promotion ”Tagro 2012”, qu’ils étaient officiellement rétrogradés pour des raisons budgétaires.

Parmi, cette vague d’officiers touchés par cette mesure “impopulaire” prise par l’ex-commandant de l’école de Gendarmerie de Toroguhé, figurait l’aide de camp de l’épouse du président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA), Mme Henriette Konan Bédié.

Le Colonel Mamadou Dosso, dit ‘’Colonel colère ‘’, poursuit notre source, aurait tenté en vain de convaincre ses supérieurs, de se retracter. Au besoin, si possible, d’abandonner tous les avantages liés à son ancien grade de Colonel de Gendarmerie. En lieu et place d’une réponse favorable, ce sera, fait savoir notre informatreur, plutôt au cachot que se verra conduire l’aide de camp Mme Henriette Konan Bédié.

Informé de la situation, Hamed BAKAYOKO, ministre de la Défense, aurait donné instruction pour que que le Colonel de Gendarmerie recouvre sa liberté avant de rejoindre rapidement son poste dans le fief d’Henri Konan Bédié à Daoukro.

Mardi 28 janvier 2019, à l’école de gendarmerie d’Abidjan-Cocody, lors d’une cérémonie de présentation des vœux, le général Apalo Touré avait été on ne peut plus clair sur ce qui serait sa mission à la tête de la maréchaussée ivoirienne. « Chez moi, c’est tolérance zéro, quand il s’agit des gendarmes coupeurs de route, qui vont contre la loi, qui vont contre la République », avait-t-il mis en garde.

Le fait pour le Colonel Mamadou Touré Dosso d’accepter difficilement sa retrogradation serait-il allé à l’encontre des lois de la République ?

Lire la suite sur : AFRIQUE SUR 7

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment