12172018Headline:

Côte d’Ivoire: Le concours d’entrée à l’ ENSEA prévu pour janvier.

Un responsable de l’Ecole nationale de statistiques et d’économie appliquée (ENSEA) a encouragé mardi à Yamoussoukro (capitale politique ivoirienne) les jeunes filles des séries scientifiques de l’Institut nationale polytechnique Felix Houphouët-Boigny (INP-HB), “à la formation statistique” en vue “d’atteindre 30 % de leur participation à l’orée 2025”, face à la presse.
“Nous sommes venus à l’INP-HB dans le cadre de la sensibilisation des jeunes filles des séries scientifiques à la formation statistique”, a affirmé M. Gnébéhi, un des responsables de l’institution.

La raison de cette sensibilisation est due au fait que ” depuis sa création (ENSEA) en 1961 jusqu’à nos jours (le taux de participation) des filles est estimé de 20 % “, ajoutant : “celles qui entrent à l’ENSEA sont très brillantes”.

Selon lui, le gouvernement de Côte d’Ivoire a adhéré à cette idée de “conscientisation” de la jeune fille sur la formation statistique, en particulier la ministre du Plan et du développement, Nialé Kaba, qui a encouragé cette initiative de l’école en vue “d’accroître le taux de 20 % à 30 % dans (les années) à venir”, a expliqué Gnébéhi Pierre.

Rappelons qu’en 2015, l’ENSEA a reçu le label de centre d’excellence africain de la banque mondiale, “ce qui rend crédible le diplôme de cette structure”.

Poursuivant, il a “demandé et encouragé “les filles des séries scientifiques de l’INP-HB à “présenter le concours qui sera ouvert en (janvier) 2019”.

Le centre d’excellence, ENSEA a formé 4 000 diplômés en Afrique.

Le dimanche 18 novembre, la Côte d’Ivoire a célébré la Journée africaine de la statistique (JAS), où le gouvernement a sensibilisé la population ivoirienne sur l’importance de la statistique dans tous les aspects de la vie socio-économique, culturelle et environnementale d’une nation.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment