01192019Headline:

Côte d’Ivoire: Le début des intrigues d’Alain Lobognon ?

Alain Lobognon est directement mis en cause dans le détournement de fonds à la mairie de Fresco par son successeur Fulbert Beugrefoh. Mais le Maire sortant réfute ces accusations et demande un audit.

Alain Lobognon a officiellement rendu sa démission du Rassemblement des républicains (RDR, parti au pouvoir) pour devenir vice-président chargé des questions parlementaires et électorales, par ailleurs porte-parole du Mouvement pour la promotion des valeurs nouvelles en Côte d’Ivoire (MVCI), un parti politique fondé par des proches de Guillaume Soro. A peine l’officialisation de cette information actée que l’ancien Maire de Fresco est accusé de détournement de deniers publics.

Le nouveau Maire Fulbert Beugrefoh a en effet indiqué que la gestion de son prédécesseur est totalement chaotique. Et le comble, c’est que des fonds publics ont été utilisés à des fins personnelles. « L’ancienne équipe nous a laissé une ardoise de plus de deux ans de factures impayées. L’État a fait sa part en allouant un budget de fonctionnement qui n’a jamais servi à payer la moindre facture depuis 2016 », a-t-il déclaré. Le montant de ces factures impayées s’élève, selon lui, à 3.861.150 francs CFA.

Poursuivant, il ajoute que la situation dont il a hérité à la mairie de Fresco est très critique. Sa nouvelle équipe est donc à pied d’œuvre pour donner fière allure à cette commune lagunaire qui croule, ces drniers temps sous le poids des ordures et des dépôts sauvages. « Financer un projet fictif de dragage de notre lagune à 8 millions de francs CFA ! Est un détournement de fonds inacceptable. Faites profile bas », a à nouveau martelé le Maire Fulbert Beugrefoh dans un tweet.

Cependant, Alain Lobognon n’entend pas rester passif face à ces graves accusations de celui qui fut pourtant son premier adjoint à la Mairie et son chef de cabinet au Ministère des Sports. Sur son compte Twitter, le Député de Fresco réplique : « Merci de mettre fin à cet épisode. La mairie de la ville de Fresco ne disparaîtra pas à cause des élucubrations d’une bande qui croit qu’il y a de l’argent à voler dans les caisses. » Puis, il ajoute : « Nous serons présents pour le contrôle des sous. »

D’autres proches de l’Honorable soutiennent que le Maire Beugrefoh invente ces histoires pour « exister au RHDP ou au RDR ». L’audit d’un cabinet indépendant s’impose donc afin d’élucider cette affaire.

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment