08112020Headline:

Côte d’Ivoire : Le député Kando Soumahoro entre la vie et la mort (RACI),dans sa cellule de prison

La situation sanitaire du député Kando Soumahoro du groupe parlementaire RACI va de mal en pie. Etat de santé qui pousse Générations et Peuples Solidaires (GPS) à réagir

COMMUNIQUE SUR L’ETAT DE SANTE
DU DEPUTE KANDO SOUMAHORO

Le lundi 06 juin 2020, le député Kando Soumahoro, vice-président du Rassemblement pour la Côte d’Ivoire (RACI), membre du Groupe parlementaire Rassemblement et cadre du mouvement politique Générations et Peuples Solidaires (GPS), incarcéré à la maison d’arrêt de Dabou, a été victime d’un malaise qui nourrit les pires inquiétudes sur sa santé et sa vie. Souffrant visiblement de détresse respiratoire aigüe et de vomissements sévères, il a été transporté d’urgence dans une clinique à Abidjan où les médecins ont rapidement œuvré à lui sauver la vie. Il s’est avéré après diagnostic, que l’honorable Kando Soumahoro a été contaminé au Covid-19 et est aujourd’hui placé en zone de confinement où des soins lui sont prodigués.

Arrêté le 23 décembre 2019, avec une vingtaine d’autres militants de GPS pendant qu’ils étaient en réunion au siège du mouvement, M. Kando Soumahoro a d’abord été détenu à la DST, puis emprisonné à la MACA le 24 décembre 2020 et, depuis le 10 janvier 2020, se trouve incarcéré à la maison d’arrêt de Dabou. Ces transfèrements successifs ainsi que les conditions de détention inhumaines et dégradantes dont ils sont l’objet, ont gravement fragilisé sa santé physique ainsi que celle de ses compagnons d’infortune.

Lire : Grève de faim: une image tronquée du député Alain Lobognon enflamme la toile

Au moment où la pandémie de la Covid-19 gagne une nouvelle vigueur dans notre pays et que les prisons sont devenues les nouveaux foyers de contamination et de propagation de cette maladie, Générations et Peuples Solidaires exprime, une fois de plus, ses plus vives inquiétudes sur le sort réservés à ses cadres et militants détenus depuis plus de six mois, sans jugement, sans assistance médicale et sans contact avec leurs proches.

Générations et Peuples Solidaires tient le gouvernement ivoirien pour responsable de la dégradation actuelle de l’état de santé du député Kando Soumahoro et de la menace mortelle que fait peser cette contamination sur sa vie, au moment où les cas de Covid-19 explosent dans le pays.

Générations et Peuples Solidaires demande la libération immédiate et sans conditions pour l’ensemble des détenus arrêtés dans le cadre de la campagne de répression menée contre M. Guillaume Kigbafori Soro et les membres de son mouvement politique, tel qu’ordonné par la Cour africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) et réclamé par le Haut Commissaire aux Droits de l’Homme de l’ONU.

Générations et Peuples Solidaires rappelle au Chef de l’État ivoirien, son obligation constitutionnelle de veiller au respect de la vie, de la santé et de la sécurité de ses compatriotes tels que garantis par la Constitution et les instruments internationaux auxquels notre pays est partie.

Générations et Peuples Solidaires appelle, une fois de plus, l’attention de la communauté nationale et internationale, notamment les organisations de défense des droits de l’Homme et les organisations interparlementaires, sur les conditions de détentions inhumaines et dégradantes dont sont victimes ses militants et sollicite leur mobilisation pour la remise en liberté des prisonniers politiques de Côte d’Ivoire.

Fait à Abidjan, le 09 juillet 2020
Le Service de Communication

Sapel MONE

Comments

comments

What Next?

Related Articles