06032020Headline:

Côte d’Ivoire / Le droit à l’éducation : Ce qui diffère de l’education classique à l’éducation télévisuelle

Pour éviter la propagation du virus à Covid-19, le Gouvernement a prorogé le délai de fermeture de tous les établissements d’enseignement préscolaire, primaire, secondaire et supérieur du 17 avril au 17 mai. Enseignement télévisuel pour élèves en classe d’examen.

Au niveau du ministère de l’Éducation nationale, il a décidé de l’école télévisuelle et via internet pour les élèves en classe d’examens. Plusieurs formations syndicales et organisations de parents d’élèves ont dénoncé la décision du ministre de l’Education nationale, quant au programme de cours télévisuel et via internet.

Le manque d’électricité, de réseau internet dans plusieurs contrées du pays sont entre autres les raisons qui ont plaidé en faveur de la décision de faire passer en classe supérieure les élèves sur la base de leur moyenne de classe et sur les évaluations continues… Le droit à l’éducation étant reconnu pour tous, on ne peut soustraire une frange des élèves à ce droit fondamental.
ENSEIGNEMENT TÉLÉVISUEL POUR ÉLÈVES EN CLASSE D’EXAMEN
Même les élèves situés dans les localités avec toutes les commodités, des difficultés d’apprentissage via la télévision demeurent. Comment font-ils pour poser leur préoccupation face à certains points pas bien assimilés. Surtout qu’il n’y a aucun échange avec le dispensateur de cours. Même dans les prises de note, comment font-ils, quand ils ne voient pas très bien ce qui est écrit?

Les cours de Philosophie de deux heures sont faits en un temps largement inférieur à celui de la classe, 30 minutes. Autant de préoccupations qui ne sauraient être négligées surtout que l’éducation ne saurait être discriminatoire, elle est pour tous. Cette mesure présente de nombreuses failles. Il est donc plus judicieux de faire passer les élèves sur la base des contrôles continus et des moyennes de classe.

Avec Http//www.Afriksoir.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles