09212018Headline:

Côte d’Ivoire: Le FPI dit être “offusqué” par la décision du chef de l’Etat ivoirien.

La haute direction du Front populaire ivoirien (FPI, opposition), a estimé jeudi à Abidjan que la recomposition de la Commission électorale indépendante, (CEI, institution en charge des élections en Côte d’Ivoire), et qui concerne les élections présidentielles de 2020, comme annoncée par le président ivoirien, Alassane Ouattara, montre qu’il refuse d’”aller à la paix”, dans un communiqué.
Le président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, a annoncé mercredi, que le réexamen de la composition de la Commission électorale indépendante (CEI) dont il avait instruit le gouvernement le 6 août, concerne les élections présidentielles de 2020, à l’aéroport Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan.

L’intégral du communiqué du Front populaire ivoirien (FPI), parti de Laurent Gbagbo:

A sa descente d’avion, de retour d’un voyage en Chine, et répondant à une question des médias relativement à la reforme de la Commission électorale indépendante (CEI) avant les prochaines élections qu’il avait annoncées « inclusives », dans son message à la Nation du 6 août 2018, le chef de l’Etat, M. Alassane Ouattara, a déclaré le mercredi 5 septembre 2018, à la surprise générale, que ladite reforme à laquelle il s’est pourtant publiquement engagé « ne concerne que l’élection présidentielle de 2020 » et que par conséquent, « il n’y aura pas de report des élections municipales et régionales programmées pour le 13 octobre 2018 ».

La Haute Direction du Front populaire ivoirien (FPI), offusquée de ce énième reniement flagrant de la parole donnée, signe d’un refus permanent de M. Ouattara d’aller à la paix dans notre pays, informe l’opinion nationale et internationale déroutée et qui l’interroge, de la convocation en urgence d’une réunion extraordinaire de son Secrétariat Général consacrée au sujet, ce samedi 8 septembre 2018 à 10h, à la Résidence du président Laurent Gbagbo, à la Riviera Golf.

Fait à Abidjan, le 6 septembre 2018

Pour le Front populaire ivoirien

Le Secrétaire général adjoint,

2ème Porte-parole

César ETOU

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment