10202017Headline:

Côte d’Ivoire: le General Kouakou Nicolas brise le silence et fait des révélations sur les attaques des brigades de Bingerville et Guiberoua

290 élèves Sous-officiers de première année, dont 13 filles, de l’école de Gendarmerie d’Abidjan ont été présentés ce mardi au drapeau à l’école de l’institution d’Abidjan –Cocody.

Le Général de Brigade Kouakou KOUADIO Nicolas , Commandant Supérieur de la Gendarmerie Nationale a saisi cette occasion pour adresser ses chaleureuses félicitations à tous les gendarmes en général, et en particulier, à ceux des brigades de  Bingerville et de  Guiberoua qui ont été la cible, en ce début d’année, d’attaques de la part d’individus encagoulés. Il a révélé ce qui s’est réellement passé lors des  attaques en février et mars dernier.

« Notre institution a d’ailleurs été la cible d’attaques au cours du premier trimestre de cette année. En effet, dans la nuit du lundi 20 au mardi 21 février 2017, des individus prétextant être en détresse et réclamant le secours de la Gendarmerie Nationale ont attaqué la brigade de  Bingerville et certains de nos hommes ont été blessés », a-t-il révélé avant de poursuivre.

« Dans la nuit du vendredi 24 au samedi 25 mars 2017, suivant le même mode opératoire, des individus encagoulés ont remis le couvert en ayant pour cible la brigade de Guiberoua à 1 heure 30. Mais, ils se sont vus opposer une réaction énergique des éléments de garde à qui nous avions donné de nouvelles consignes de vigilance. Le ratissage qui s’en est suivi, nous a permis de saisir des armes et des munitions. »

Le premier responsable de la  gendarmerie a exhorté ses hommes à garder cette posture de vigilance. Pour lui, ces soubresauts ne sauraient en aucun cas entamer l’engagement de la Gendarmerie, qui est de protéger les institutions de la République ainsi que les personnes et les biens sans exclusive.

Donatien Kautcha, Abidjan

koaci

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment