07032020Headline:

Côte d’Ivoire : le gouvernement a opté pour la suppression du CEPE pour l’année scolaire 2019-2020

Le gouvernement ivoirien a opté pour la suppression du CEPE pour l’année scolaire 2019-2020.

Face à la presse cet après midi du jeudi 4 juin 2020, Madame Kandia Camara, Ministre l’Education Nationale, de l’Enseignement Technique et la Formation Professionnelle a fait connaître le réaménagement du calendrier des examens 2020. Ce calendrier enregistre l’annulation de l’examen du CEPE pour cette année .

 Voici les dispositions concernant le CEPE
Vu les circonstances particulières et les spécificités de cet examen, le gouvernement a opté pour la suppression de cet examen pour l’année scolaire 2019-2020. Ce choix est fondé par plusieurs raisons dont je voudrais évoquer ici les principales :
– Une évaluation sommative formelle consécutive à la reprise des enseignements après deux (2) mois d’interruption seraient laborieux pour des élèves en CM2 dont l’âge varie entre neuf (9) et douze (12) ans.
– L’observance des mesures barrières recommandées pour la lutte contre la COVID-19 pourrait s’avérer difficile dans les 2.323 centres d’examens devant accueillir 583.480 candidats susceptibles d’être accompagnés par leurs parents du fait de la situation particulière.
– La prise en compte des notes de contrôles continus et des examens blancs pour l’admission en sixième (6e) sur la base de l’obtention de 85 points sur 170 conformément à la mesure de suppression du concours d’entrée en sixième (6e) en vigueur depuis 2013.

Pour assurer la crédibilité de ce mode d’admission, je rappelle que les deux (2) examens blancs annuels dont le dernier est prévu, sur l’ensemble du territoire national, le mardi 23 juin 2020, obéissent au même format que l’examen du CEPE.
Aussi, l’évaluation des élèves se fait à partir des enseignements reçus dans les Inspections de l’Enseignement Préscolaire et Primaire qui en contrôlent l’effectivité de sorte à assurer l’égalité des chances et l’équité pour tous.
Relativement à ce point, le gouvernement s’engage à rembourser les 500f représentant le droit d’inscription au CEPE, pour un montant total de 291.740.000 FCFA perçu par le trésor public. Ce remboursement sera fait par le truchement des IEPP en rapport avec les trésoreries départementales.

Sapel Moné

Comments

comments

What Next?

Recent Articles