03242017Headline:

Côte d’Ivoire – Le gouvernement dissous ce mercredi à Abidjan ? Bédié arrive

bedié et ouattara

Le gouvernement dissous à Abidjan : Bédié arrive , Ouattara part

Un conseil des ministres sans aucun ordre du jour , ni aucun dossier à traiter a lieu mercredi 6 janvier 2016 à Abidjan.

Selon des informations concordantes le chef de l’Etat ivoirien remerciera les ministres au cours de la rencontre, puis le gouvernement sera dissout et remercié pour bons et loyaux services , avec les hommages selon la formule consacrée.

Daniel Kablan Duncan donné par tous les scénarios comme toujours locataire de la Primature , entamera ensuite les consultations pour former un nouveau gouvernement sur la base du squelette et de la matrice demandées par le président de la République.

Parti à Daoukro pour les fêtes de fin d’année, le président Bédié est incessamment annoncé dans la capitale, pour un entretien avec le chef de l’Etat ivoirien sur la question.

Pour sa part Alassane Ouattara est annoncé à Cotonou jeudi 7 janvier et vendredi 8 janvier pour un sommet de l’Uemoa auquel doit prendre part notamment le chef de l’Etat burkinabè Roch Mach Kaboré.

La nouvelle formation ministérielle peut intervenir à tout moment pour un conseil des ministres au plus tard le 13 janvier 2016.

L’exigence de rajeunissement de l’équipe et d’une plus forte présence des femmes, sera au menu des consultations, sans oublier le critère disqualifiant de longévité pour certains ministres.

» Servir son pays comme ministre est un honneur et une fierté. Rester ministre pendant 5 ans est une chance supplémentaire. Et quand on l’est pendant dix ans ou plus, c’est une chose extraordinaire qui n’arrive pas tous les jours, et qui pourrait ne pas se présenter pour le prochain gouvernement. Bien sûr, il y ‘aura des exceptions « , avait à peu près dit le président Ouattara aux membres du gouvernement lors du dernier conseil des ministres de l’année 2015.

Des cadres annoncés au gouvernement, alors qu’ils sont âgés de plus de soixante ans, pourraient finalement ne pas être cooptés.

Pendant ce temps, les rumeurs et les spéculations qui vont bon train, ont totalement envahi au delà d’Abidjan tout le pays, ralentissant le traitement de bien de dossiers aussi bien politiques, administratifs qu’économiques.

Alice Ouédraogo

Afrikipresse

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment