05272017Headline:

Côte-d’Ivoire Le GRAPA “Ce que nous comptons faire pour empêcher la disparition du PDCI-RDA»

bedie ouattara

Le GRAPA-PDCI a été l’un des rares groupes de soutien au PDCI às’opposer à « l’appel de Daoukro ». Quelle est votre appréciation de la récente déclaration du président Bédié relative au parti unifié ?

Pour nous au GRAPA-PDCI nous considérons que c’est un acte isolé qui n’honore ni son auteur, ni ses soutiens encore moins ses alliés. C’est particulièrement une honte pour notre parti et un camouflet pour ceux qui, parmi les militants, croyaient encore en la capacité de «l’héritier» d’Houphouët de veiller sur notre héritage commun, le PDCI-RDA d’autant plus qu’au dernier bureau politique du parti, Mr Bédié rassurait les militants sur la survie de notre parti. Comme l’appel de Daoukro, la décision de la transformation du RHDP en parti unifié a été prise en dehors des instances du parti et c’est regrettable.

Le Ministre Adjoumani a pourtant rassuré lors de sa dernièreconférence que le PDCI comme tous les partis du RHDP ne sont pas dissous !

C’est toujours le même scénario, la même démarche. Le Président prend une décision sans consultation préalable et lorsque cette décision s’avère impopulaire on passe à une phase d’explication de texte. On s’emploie à expliquer l’inexplicable. Dans la forme ancienne du RHDP, chaque parti conservait son identité et son autonomie. En quoi le parti unifié diffèrerait de cette forme-là si tous les partis devraient garder leurs identités respectives ? Personne ne comprend les explications de Mr Adjoumani sur ce sujet. Ce que les militants du PDCI savent en revanche c’est que le RDR avait déclaré la guerre à leur parti à travers la presse après que Mr Bédié ait demandé aux partis membres du RHDP de revenir au PDCI.D les leçons de démocratie aux propos injurieux, tout y passait sans que Mr. Adjoumani ne réagisse. Au final c’est le RDR qui a gagné sa guerre .le reste n’est que du saupoudrage.

Au fond le RDR n’est-il pas dans son droit de refuser de se s’aborder avec le retour à la case de départ qu’est le PDCI – RDA ? S’auto – détruire maintenant alors qu’ils sont au pouvoir ?

Ce qui dérange c’est la logique de la direction du RDR. Tant qu’un acte posé par Bédié les arrange ils laissent de côté leurs vertus. Ils ne les ressortent que quand ils croient leurs intérêts menacés. L’appel de Daoukro avait été salué par cet parti comme l’acte du siècle alors qu’il constitue un grave déni de démocratie. D’ailleurs ils ne retiendront que le volet candidature unique de cet appel tout en rejetant les autres volets .Alors que Mr Joël N’guessan, porte-parole du RDR déclarait : ‘’le RDR est un parti dont les décisions majeures à effet certain sur son avenir ne viennent pas du haut mais de la base » la décision la créationdu parti unifié RHDP a été prise par deux des cinq membres de cette coalition a l’occurrence les PrésidentBédié et Ouattara.

A votre avis, pourquoi le Président Bédié a-t’il plié?

Je ne saurais vous le dire. Je note cependant qu’à plusieurs reprises Mr Bédié fit le contraire de ce qu’il affirma auparavant. en 2009 monsieur Bédié affirmait que l’élection présidentielle de 2010 était son dernier combat. Malgré son échec,les textes du parti furent tripatouillés en 2012 pour le faire «réélire» à la présidence du PDCI. Au 12ème congrès ordinaire du parti, il affirmait : »En tant que parti politique le PDCI doit avoir un candidat à l’élection présidentielle”. Le 17 Septembre 2014 le même Bédié lancera le fameux appel de Daoukro. Le 20 Septembre 2015 à Daoukro monsieur Bédié déclarait :«…je souhaite que l’Appel de Daoukro débouche sur un parti unifié, qui verra le retour de toutes les formations politiques du RHDP au Pdci-Rda, l’œuvre la plus chère à Félix Houphouët-Boigny ». Le 17 Novembre 2015 devant le bureau politique il rassura les militants sur l’avenir du parti en ces termes : «… Nos militants doivent être rassurés qu’il ne s’agit pas de fondre le PDCI-RDA ou de faire disparaître le PDCI-RDA dans des formations issues de ce parti. Au contraire, enrichi par l’expérience des uns et des autres, il nous faut bâtir un PDCI-RDA fort, réunifié composé de tous ceux qui se réclament de l’houphouëtisme » .le 15 Février 2016 le même Bédié affirme : «… le parti unifié est dénommé Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP)

Houphouët ne disait-il pas que la politique c’est la saine appréciation des réalités du moment, d’où ces changements ?

La réalité du terrain est que depuis que monsieur Bédié a pris les rênes de notre parti, c’est avec regret que l’on a assisté impuissant, à sa descente aux enfers. Il y a eu d’abord la vague des saignées qui a vu naitre le RDR, l’UDPCI entre autres, puis la perte du pouvoir ainsi que celle des bastions traditionnelles du parti.Aucune remise en cause. Au contraire on a continué à avancer sans boussole, ne se contentant que de petits arrangements politiques qui ne peuvent que servir les intérêts de quelques individus. La réalité du moment qu’il faille apprécier sainement est que les militants du PDCI sont déboussolés. Nombreux sont ceux qui ne voient plus l’intérêt de payer les cotisations ou d’animer un parti dont le propre président a célébré la messe de requiem en compagnie de ses fidèles a quelques semaines de son 70eme anniversaire ? Le PDCI a-t-il un projet de société ? Non. Quelle est la position du PDCI sur les sujets suivants : les droits de l’homme ; le chômage des jeunes ; la lutte contre la pauvreté ; la réconciliation nationale ; les réformes institutionnelles etc.… ? Ils n’existent pas. Tout le monde ne peut pas être ministre, directeur de cabinet ou membre du bureau politique. L’intérêt du militant se trouve dans le respect des idéaux du parti. Depuis cinq ans, ces idéaux ont foutu le camp. Et l’agaçante main mise du RDR sur le PDCI se fait de plus en plus visible au point de pousser à la révolte des jeunes qui hier soutenaient l’appel de Daoukro.

Que comptez-vous faire pour empêcher la disparition du PDCI-RDA ?

Vous savez, le GRAPA-PDCI s’est beaucoup investi dans le combat pour la survie du PDCI-RDA. Et nous n’allons pas abandonner cette lutte. Au contraire nous allons mettre en place des stratégies pour sauver l’œuvre de nos pionniers. Au-delà même de sa dimension politique, le PDCI-RDA est le premier patrimoine historique de la Côte-D’ivoire et tout ivoirien et en particulier tout bon militant de ce parti doit se battre sa survie. Le plan commun mis en place depuis cinq ans est de réaliser la prophétie de feu Djeni Konan. Malheureusement, c’est une main PDCI qui vient d’être utilisee par les stratèges du plan commun pour porter l’estocade a notre parti. Cependant, de là où il est, le président Félix Houphouët Boigny nous aidera dans la mission qui est désormais la notre savoir : faire revivre le PDCI-RDA.

Liman Serge

autre source

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment