07122024Headline:

Côte d’Ivoire : « Le mandat du Président de la République est de 5 ans, renouvelable une seule fois », Alassane Ouattara

Le mandat du Président de la République est de 5 ans, renouvelable une seule fois, a annoncé le président ivoirien, Alassane Ouattara, le 05 octobre 2016, devant les députés pour présenter l’Avant-Projet de la ​nouvelle Constitution.
La presse a une mémoire et quant à la situation actuelle de la Côte d’Ivoire, il est important de rappeler certains faits qui en valent la peine. On était en 2016, précisément le 05 octobre, quand Alassane Ouatatra, devant les députés, pour présenter l’Avant-Projet de la ​nouvelle Constitution, déclarait que « Le mandat du Président de la République est de 5 ans, renouvelable une seule fois ». Des années plus tard, alors que son deuxième mandat tire vers sa fin, le chef de l’Etat, fidèle à la constitution de son pays, a pris la décision de ne pas se présenter à la présidentielle du 31 octobre 2020.

Sa décision trouve un écho favorable dans l’espace sous-régional et même sur l’échiquier mondial : « Je salue la décision historique du président Ouattara, homme de parole et homme d’État, de ne pas se présenter à la prochaine élection présidentielle. Ce soir, la Côte d’Ivoire donne l’exemple », avait tweeté le président français, Emmanuel Macron, le 05 mars 2020.

« Transférer le pouvoir à une jeune génération »
Annonçant son intention de ne pas être candidat, Ouattara entend » transférer le pouvoir à une jeune génération ». Il fallait ainsi puiser dans les ressources juvéniles du parti Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix; d’où, le choix porté sur son premier ministre d’alors, Amadou Gon Coulibaly (61 ans), pour lui succéder. « Je voudrais vous annoncer solennellement , que j’ai décidé, de ne pas être candidat à l’élection présidentielle », a réitéré Ouattara.

« Je veux que tous ceux de ma génération, comprennent que notre temps est passé et que nous devons tous nous mettre de côté. Alors si eux, ils décident d’être candidats, alors je serai candidat », averti Ouattara qui fait ainsi allusion à Laurent Gbagbo, Henri Konan Bédié et Affi N’Guessan.

L’imprévisible !

A quelques mois de la présidentielle, le dauphin d’Alassane Ouattara, Amadou Gon Coulibaly, passe de vie à trépas, des suites d’un AVC. Quoi de plus pour que Ouattara change de veste. » Face à ce cas de force majeure et par devoir citoyen, j’ai décidé de répondre favorablement à l’appel de mes concitoyens, me demandant d’être candidat à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020. Je suis donc candidat », a déclaré le président Alassane Ouattara dans son discours à la nation à l’occasion du 60e anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire.

Sa candidature est jugée « illégale » et anticonstitutionnelle par l’opposition qui appelle le conseil constitutionnel à le déclarer « inéligible« . Au sein du conseil constitutionnel, apprend-on, les voix ne sont pas unanimes quant au bien-fondé de la candidature de Ouattara. Dans l’espace CEDEAO, cette candidature est aussi contestée.

Melv Sage

What Next?

Recent Articles