05292017Headline:

Côte d’Ivoire /Le message de Sam l’Africain aux pro-Gbagbo et au president OUattara avant le procès

sam A

« Je suis l’idéologie de Gbagbo. Je n’ai jamais dit que Gbagbo reconnait tel ou tel camp. J’invite tous les militants du Front populaire ivoirien à se ressouder pour la libération de Gbagbo.

Pour moi, il y a un seul Fpi que Gbagbo a créé. La Nouvelle Alliance de la Côte d’Ivoire pour la Patrie (NACIP) travaille à la réconciliation, à la cohésion sociale et au dialogue sein du Fpi pour que la communauté internationale libère Gbagbo. Nos querelles internes ne font qu’enfoncer Gbagbo. J’ai dit à la Cpi que la seule condition pour la réconciliation nationale et la paix en Côte d’Ivoire, c’est la libération de Gbagbo. J’ai lancé un appel à l’endroit de tous ceux qui croient qu’il y a deux FPI. Je dis non. Tous les grands partis traversent des crises ; mais il faut se réconcilier pour être plus fort et gouverner. La division ne fait que nuire à la vie du Fpi», a interpellé Sam l’Africain lors de son meeting de clôture au terme d’une tournée de trois jours dans la commune de Daloa.
C’était au stade Arouna de Gbeuliville, le samedi 30 avril dernier. Parlant de la réconciliation vraie, Sam l’Africain demande à Alassane Ouattara d’aller rendre visite à Laurent Gbagbo à la Cpi. «Je demande à Alassane d’aller voir son frère à la Cpi pour la réconciliation vraie et la paix en Côte d’Ivoire. Quant aux paissances occidentales, elles ont le devoir de libérer Gbagbo si elles aiment notre pays. L’Onu sait que sans Gbagbo, il ne peut pas avoir de réconciliation entre les communautés. Chers parents, demandez aux deux clans au Fpi de se réconcilier pour un Fpi fort, parti cher au woody de Mama. C’est le sens de ma tournée dans toute la Côte d’Ivoire. Plus jamais de guerre en Côte d’Ivoire parce qu’elle est source de misère et de pauvreté. J’exhorte au rassemblement de tous les Ivoiriens afin de nous engager dans l’unité, la concorde et l’amour pour la grande œuvre de développement dans la paix durable et la réconciliation nationale vraie. La Côte d’Ivoire est la terre promise, prospère pour tous, sans exclusion, sans intérêts partisans». Au cours de ses visites aux chefs religieux, aux présidents des communautés et aux chefs de terre dont le chef central Nahounou Sémian, Sam l’Africain a prôné la cohabitation pacifique. Pour le meeting de clôture, les six bâches dressées pour la circonstance se sont avérées insuffisantes. Des associations des jeunes, des femmes, des militants et sympathisants du Fpi et de la Nacip ont pris d’assaut le site du meeting malgré le soleil de plomb. L’ambiance musicale a été assurée par les chanteurs tradi-modernes du terroir Bété et les femmes de Gonaté. Le chanteur JG Vakous a lancé un appel au chef de l’Etat, Alassane Ouattara, en ces termes : « Les jeunes n’ont pas d’emplois. Ils ont faim. Cela les contraint à aller en Lybie, en Italie au prix de leur vie».

Eustache Gooré Bi
Correspondant permanent à Daloa

Source
Notre Voie

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment