12092022Headline:

Côte d’Ivoire: le parti de l’ex-président Laurent Gbagbo se met en ordre de marche

Laurent Gbagbo à propos des 46 militaires détenus au Mali : “ Il faut  demander à Assimi Goïta de ...”Le PPA-CI a soufflé sa première bougie hier lundi 17 octobre. Un millier de militants issus des instances du nouveau parti, se sont réunis autour de Laurent Gbagbo à Abidjan pour célébrer leurs douze premiers mois dans le paysage politique ivoirien. Déjà troisième force politique du pays, la formation de gauche a été fondée après l’acquittement définitif de l’ancien président à la CPI et son retour au pays en juin 2021. L’ancien président Laurent Gbagbo a appelé ses militants à achever ľimplantation du parti à travers le territoire ďici la fin de ľannée.

Au palais de la Culture de Treichville, c’est d’abord le secrétaire général du PPA-CI, Damana Adia Pickass, qui détaille le travail d’implantation du nouveau parti sur le territoire national : « Nous sommes à 131 580 militants qui ont effectivement une carte ou un reçu de paiement au PPA-Ci. Nous avons 34% de femmes et 21% de jeunes ! ».

Le secrétaire général a appelé à se préparer aux élections locales de l’an prochain, « un test grandeur nature » pour le parti, a-t-il déclaré, avant de laisser la parole à Laurent Gbagbo. L’ancien chef d’État a exhorté l’audience à se mobiliser pour la lutte pour la démocratie, notamment en piquant au vif, sans le nommer, le président Alassane Ouattara entre autres. « La Constitution dit que tu as deux mandats… y’en a qui disent ‘je n’ai pas fini mon programme’, mais en politique on ne finit pas de programme ! Vouloir rester toute sa vie au pouvoir, c’est la dictature ! »

Laurent Gbagbo s’est aussi exprimé sur le cas des 46 militaires ivoiriens emprisonnés au Mali depuis juillet. « Il faut demander à Assimi Goïta de penser à sa fraternité d’armes ; surtout, il faut que le président Gnassingbé, qui est accepté comme médiateur, redouble d’efforts. »

À 77 ans, le Woody de Mama ne s’est pas prononcé sur ses intentions pour la présidentielle de 2025.

Mais son secrétaire général l’a martelé au micro : « Laurent Gbagbo est notre candidat naturel ».

Comments

comments

What Next?

Recent Articles