12092021Headline:

Côte d’Ivoire : le parti de l’homme qui marche, laisse des traces et/ou contourne les pierres sur son chemin

Journaliste, blogueur, ex-chef de Département de Sport RTI, libre penseur, consultant a adressée une nouvelle épître intitulé le parti de “l’homme qui marche, laisse des traces et/ou contourne les pierres sur son chemin” à son confrère Barthelemy Zouzoua Inabo.

Samedi politique. Un nouveau parti politique sur l’échiquier national. Le parti de l’homme qui marche, laisse des traces et/ou contourne les pierres sur son chemin. L’homme à la
démarche du crabe. Depuis son retour de la Haye, le 17 juin 2021, après son acquittement à la CPI, il polarise toutes les attentions.
N’oublions pas cependant, le Sport. L’Asec Mimosas affronte le CR Belouizdad d’Algerie (ligue des champions CAF) au stade Champroux. Le foot, notre passion…
Une alerte me met la puce à l’oreille. « A la demande du Camarade de BIZ, le RHDP sera présent au congrès constitutif du parti de LG76. ». Vérification rapide. Information juste. Le Propriétaire des tabourets du Rassemblement de ton Camarade sera bel et bien au Sofitel hôtel Ivoire, ce samedi 16 octobre 2021. Il ne sera pas seul. Il sera accompagné d’une délégation comprenant cinq (5) députés du groupe parlementaire de son parti. Commentaire d’un observateur avisé de la scène politique nationale: « En fait, le Camarade de BIZ a réussi ou réussira sa sortie de scène avec le respect et la considération de toute la classe politique. ».
Le Rassemblement de ton Camarade ne sera pas seul invité à ce congrès. Un autre parti naissant a été invité: l’Union pour la République (UNPR) fondé par un transfuge du MFA, Azoumana Moutaye. Pas que. Des représentants de partis politiques des pays d’Afrique et de France sont invités. Ils arrivent du Burkina Faso, du Mali, de la Guinée, du Niger, du Ghana, du Togo, du Benin, du Sénégal, de la Guinée Équatoriale, du Cameroun, du Tchad, du Congo, de la RDC, de la France… Ratissage large.
Tout le monde sera là. Sauf trois au moins. Le Président du COJEP, l’autre acquitté de la CPI, toujours en attente de son passeport pour regagner son pays, l’ancien président de l’Assemblée nationale, « l’enfant égaré » de ton Camarade, en exil en Europe, condamné à perpétuité en Côte d’Ivoire et le Lion du Moronou, « conservateur de l’enveloppe FPI ».
Un chroniqueur avait prédit que le retour de LG76 allait plonger de nouveau la Côte d’Ivoire dans les troubles. Il a tout faux. L’homme politique prouve le contraire. Il installe le débat sur le terrain politique et rassemble même les contraires. « Il s’est engagé frontalement dans la réconciliation nationale », dit son porte-parole. L’homme qui a dit que « la politique est un métier » y est à fond. Il n’à plus l’énergie des années 90, il a cependant l’expérience « chien qui a vu le lion ».
La question fondamentale aujourd’hui se situe au niveau même de son avenir politique: crée-t-il le nouveau parti pour repartir à la conquête du pouvoir d’Etat, s’engager dans la concurrence pour la présidentielle 2025 ou alors, comme le pensent certains analystes, « asseoir un instrument politique pour la postérité, le laisser en héritage à ses poulains, porteur de son prestige et de aura avant de se retirer tranquillement dans son village pour se consacrer à l’écriture de ses mémoires »?
De toute évidence, le retour même de LG76 sur la scène politique en Côte d’Ivoire, est la preuve que « seul Dieu est maître du destin chaque homme. ». Il a vécu des épreuves de feu. Il aurait pu y laisser sa vie. Ou à tout le moins, condamné à vie. La renaissance. Tant qu’il y a la vie, il y a de l’espoir. L’infréquentable LG76 d’hier, rassemble autour de lui, aujourd’hui, la Côte d’Ivoire et l’Afrique, le temps de la naissance de son nouvel instrument politique. Un message à tous ceux qui s’engagent en politique: il faut toujours de la mesure, tout relativiser et penser à demain.
Samedi politique. Samedi pluvieux. Jour de Sport aussi. La seule équipe ivoirienne encore en compétition CAF, l’Asec Mimosas en scène. Ligue des champions, deuxième tour éliminatoires. Les joueurs se sont contentés de matches amicaux pour préparer l’opposition contre l’adversité de l’Algérie (15 h gmt). Le championnat national est à l’arrêt. Le capitaine de l’Asec Mimosas, le gardien international Cissé Abdul Karim reconnaît qu’un match officiel n’a rien à voir avec un match amical. « Mais retenez que nous nous battrons », dit-il. Son entraîneur est aussi confiant.
Le stade Robert Champroux, c’est 2300 places. Le mur jaune peut à lui seul faire le plein des gradins et tribunes. On prend le pari? Est-ce qu’il y a des Actionnaires à ma gauche? Est ce qu’il y a des Actionnaires à ma droite? Est-ce qu’il y à des Actionnaires devant moi? Je sais une chose: ma partenaire Ouattara Aminata, nouvelle vendeuse « de lapins de brousse » sera à ma gauche…

Comments

comments

What Next?

Related Articles