10212018Headline:

Côte d’Ivoire: Le PDCI RDA vient de se faire refuser le stade Biaka Boda de Gagnoa où il souhaitait organiser une cérémonie d’hommage à Bédié.

Le PDCI RDA vient de se faire refuser le stade Biaka Boda de Gagnoa où il souhaitait organiser une cérémonie d’hommage à son président Henri Konan Bédié. Ce refus des autorités rappelle celui auquel avait fait face le RACI, qui avait par la suite perdu un de ses membres, Soro Kognon, lors d’une bagarre avec des groupes d’individus opposés à la tenue de leur manifestation dans la ville de Korhogo.

Terminé les petits privilèges pour le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI). Désormais, la formation fondatrice de la Côte d’Ivoire moderne devra s’attendre à de petites frustrations lorsqu’elle voudra organiser ses manifestations. L’accès au stade Biaka Boda lui a été refusé alors que son bureau de Gagnoa a fait la demande en bonne et due forme aux autorités locales pour sa prochaine cérémonie.

« Nous tenons à porter cette information aux Ivoiriens à savoir que le stade Biaka Boda a été refusé au PDCI-RDA pour la tenue de sa manifestation », fait savoir le Président du Comité d’organisation de la cérémonie d’hommage au Président Aimé Henri Konan Bedié, le sénateur M. Logbo André.

Cependant, le PDCI compte bien maintenir sa cérémonie en changeant de lieu. C’est désormais à Babré que vont se retrouver les militants et militantes du parti de feu Félix Houphouët-Boigny, l’homme dont se réclament plusieurs partis politiques ivoiriens, dont le RHDP du Président Alassane Ouattara.

«Notre cérémonie aura bel et bien lieu à la date prévue, seul le lieu change, la Place Grand Gbassi dans le quartier de Babre. », a très exactement rajouté sénateur Logbo André.

Pour la petite histoire, le président Henri Konan Bédié est sorti du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), alliance au pouvoir en Côte d’Ivoire, avec son parti le PDCI RDA suite à des divergences sur le mode de désignation du prochain candidat à l’élection présidentielle de 2020 de ce rassemblement devenu un parti politique depuis le 16 juillet 2018.

Le PDCI voulait qu’un de ses militants actifs soit d’office désigné candidat du RHDP en reconnaissance des services rendus au RDR, ce qu’a refusé le parti du président Alassane Ouattara, qui affirme qu’une primaire devra être tenue pour désigner le représentant du parti unifié à la prochaine présidentielle de 2020.

Comme le PDCI RDA aujourd’hui, le RACI s’était vu refuser toutes les salles à Korhogo.

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment