12032020Headline:

Côte d’Ivoire : le point de la mission de la CEDEAO ce lundi au Palais présidentiel à Abidjan

Une mission de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) conduite par son Excellence Shirley Ayorkor Botchwey séjourne depuis hier à Abidjan dans le cadre du suivi de la mission conjointe de la CEDEAO, de l’Union Africaine et des Nations unies après son récent séjours au Pays.

Après avoir échangé avec les différents partis politiques, l’opposition, le candidat indépendant ainsi qu’un groupe d’ambassadeurs pour avoir leurs différentes préoccupations, s’ils en existent par rapport à la situation actuelle de la Côte d’Ivoire, la mission a eu un bref entretien avec le Chef de l’Etat ivoirien pour s’assurer du bon déroulement du scrutin du 31 octobre, rapporte le confrère KOACI sur place.

Au sortir de cette rencontre, elle a fait appel aux militants des partis politiques en les invitant à ne pas accepter qu’on les utilise pour perpétuer des actes de violence, comme le blocage des routes, les attaques observées, certes ça et là. sans en faire un drame ou dépeindre une situation chaotique généralisée, un peu à l’image du Ministre français des affaires étrangères (comparaison avec la situation en Bielorussie, ndlr), principalement dans quelques petites villes de l’intérieur.

La CEDEAO a également appellé Henri Konan Bedié (PDCI) et Affi N’Guessan (FPI) à reconsidérer leur mot d’ordre de boycott du processus électoral et de désobéissance civile.

«Nous sommes ici pour nous assurer que le scrutin qui va se tenir le 31 octobre 2020 se fasse dans un environnement apaisé. Nous avons été informés des différents actes de violences qui ont cours ces derniers temps en Côte d’Ivoire qui ont occasionné dans certains cas des pertes de vie humaine. Nous avons soulevé les préoccupations liées aux violences qui ont eu lieu et nous assurer que les élections se déroulement dans un environnement apaisé. Après ces différentes réunions, nous avons eu des échanges avec le ministre en charge de la sécurité ainsi que le Premier ministre. Il nous a paru absolument nécessaire de rencontrer, monsieur le Président de la République pour l’informer des différentes questions qui ont été abordées et lui demander au cours de sa campagne d’agir contre la violence et nous avons demandé son point de vue et ses perspectives sur le scrutin à venir. Monsieur le Président nous a assuré de la bonne tenue de la campagne. Il nous a informé que les autorités sont en place pour que les citoyens seront sécurisés, les élections vont faire dans un environnement apaisé et se feront de manière crédible, équitables et transparentes. Il est pleinement engagé à faire tout ce qui est de son possible pour que tout se déroule dans un environnement apaisé. Au nom du ministre du Conseil de sécurité de la CEDEAO et au nom de la Commission de la CEDEAO pour nous assurer que ces élections qui vont se tenir très bientôt se fassent de manière apaisée, je voudrais faire un appel particulier à la jeunesse et aux citoyens de ce pays pour qu’ils fassent en sorte que la campagne se déroule dans un environnement apaisé. Je fais appel aux militants des partis politiques. Ne permettez pas qu’on vous utilise pour perpétuer des actes de violence comme le blocage des routes, les attaques. Ce sont des activités criminelles en tant que citoyens nous ne devons pas être utilisés ou être instrumentaliser pour perpétuer des actes de violence. La Côte d’Ivoire a décidé d’emprunter la voie de la démocratie, le peuple doit pouvoir exprimer sa voix à travers le vote. En cas de désaccord la violence n’est pas la solution mais le dialogue est la voie utilisée pour arriver à la résolution des conflits. La Côte d’Ivoire est une étoile non seulement pour l’Afrique pour l’Ouest mais pour toute l’Afrique. Nous souhaitons qu’à l’issue de cette élection, la Côte d’Ivoire continue son essor économique et cela se fasse dans un environnement apaisé. Une fois encore le 31 octobre, je vous prie de faire usage de vos voix pour faire la différence et non la violence», a déclaré la traductrice.

Sapel MONE

Comments

comments

What Next?

Related Articles