06232021Headline:

Côte d’Ivoire: le Président du Conseil Constitutionnel Koné Mamadou a perdu du poids. Que s’est-il passé ?

Entre la proclamation des résultats de la présidentielle d’octobre 2020 et sa dernière apparition publique hier, il s’est passé au moins huit mois. Mais, en huit mois, ce n’est plus le même président du Conseil Constitutionnel qu’il a été donné de voir. Les images du Magistrat Koné Mamadou interpelle et vont certainement lancer une nouvelle polémique sur la santé des hauts dirigeants ivoiriens.

Les images du président du Conseil Constitutionnel ivoirien ne peuvent pas passer inaperçues. Elles vont faire forcément jaser. Et pour cause, lors d’une cérémonie officielle ( hommage à Laurent Dona Fologo), où il devait représenter le chef de l’État, Koné Mamadou est apparu très fatigué devant le public. En plus de la fatigue qui pouvait se lire sur son visage, c’est surtout sa forme physique qui intrigue.
Le Président du Conseil Constitutionnel ivoirien est apparu très amaigri
Koné Mamadou n’est plus le même. Pour tous ceux qui ont connu ce magistrat, c’est un choc. En effet, l’homme se distinguait par sa grande taille et sa forte corpulence. En tout cas, il en imposait partout où il se présentait. C’est pourquoi, ce Mamadou Koné qui était là hier donnait de la peine. Il était très amaigri. De plus, on remarquera que le Président du Conseil Constitutionnel avait aussi les cheveux beaucoup plus blancs.
Koné Mamadou, flottant dans son costume, passant les troupes en revue
Visiblement, Koné Mamadou a perdu du poids. Que s’est-il passé pour que l’homme en arrive à cette perte de poids considérable ? Personne ne veut se hasarder pour le moment pour donner une explication convaincante. Mais pour ceux qui ont suivi la proclamation des résultats des élections en 2020 et qui voient l’homme aujourd’hui, il y a vraiment de quoi s’inquiéter. Avec les autorités ivoiriennes qui ne communiquent jamais sur la santé des dirigeants, c’est la foire aux rumeurs qui s’ouvre encore sur une autre personnalité ivoirienne.

afrikmag

Comments

comments

What Next?

Related Articles