12032016Headline:

Côte d’Ivoire –législatives /Candidats RDR -Des « soroïstes » écartés ? Le message du député Soro Kanigui…

soro-debat

Le message du député Soro Kanigui qui en dit long sur ce qui se trame dans la case

Le Rdr, disons en gros la coalition Rhdp, au pouvoir en Côte d’Ivoire depuis 2011, tarde à publier la liste définitive de ses candidats aux élections législatives du 18 décembre 2016. Le sujet est devenu un véritable casse-tête chinois du côté de la Rue Lepic à Cocody, siège du Rdr et à la maison du parti à Cocody, siège du Pdci. Pour le seul Rdr, c’est un peu plus de 1 100 postulants pour seulement 255 postes à pourvoir. L’exercice est périlleux et exige des sacrifices pas toujours agréables pour certaines têtes fortes du parti à la case qui pensent qu’elles sont irremplaçables pour services rendus aux heures chaudes de la lutte.

Si l’on en croit les bruits de couloir en provenance du siège des « républicains », des prétendants à la candidature et non des moindres ont été écartés pour des raisons qui ne sont pas encore sur la place publique.
Parmi ces têtes, figurerait un certain Soro Mamadou Kanigui, député sortant de la circonscription de Korhogo. Fondateur d’une organisation à caractère politique (le Raci), du moins officieusement, a fait ses classes dans l’ex-rébellion des Forces nouvelles, en tant que délégué de cette organisation à Korhogo pendant la longue crise qui a vu la partition du pays en deux. Petit par la taille mais grand par son influence au sein des FN, c’est de toute évidence et haut les mains qu’il remporte les législatives de 2011 sous l’étiquette Rdr.

Cinq ans plus tard, alors que la tendance est à la reconduction de facto des députés sortants du parti, le nom de Soro Kanigui aurait été rayé de la liste.

Cette information dont on pouvait jusque-là douter, est confortée par un message sur le réseau Facebook de l’intéressé lui-même. « Ma candidature a été assimilée à un péril soroïste. Elle a été rejetée par mon parti au motif que ce serait une décision de la base. Je suis né et j’ai grandi dans la douleur. J’ai toujours triomphé et je relèverai cet autre défi pour le bonheur du Kafigue et pour la Côte d’Ivoire entière », écrit le député qui visiblement ne contient pas sa colère face à ce coup de semonce.

« Le péril soroïste ». Ce néologisme lancé par le député Kanigui rend compte de l’état d’esprit actuel qui anime les dirigeants du Rdr vis-à-vis de Guillaume Soro, devenu l’homme à abattre. Depuis la refonte de la constitution et maintenant avec les législatives, les observateurs avertis ne cessaient d’évoquer un règlement de compte contre l’ancien patron des Forces nouvelles. Mais il est lui-même resté stoïque sur ce qui, pourtant, sautait aux yeux de tous. Soro avait appelé ses partisans à voter massivement la nouvelle constitution.

Le député Kanigui n’est pas le seul à payer cash son soutien au président de l’Assemblée nationale. Selon d’autres informations, le très serviable Bamba Yacouba, ancien porte-parole de la CEI à qui Damana Pickass avait arraché des procès-verbaux de la présidentielle 2010 pour les déchirer face aux caméras de la presse internationale, n’est pas lui aussi le bienvenu avec sa candidature à Daloa. Elle aurait été rejetée et ses supporters ruminent vengeance depuis. Bamba Yacouba, fait Pca de la Sodemi est suspecté d’être un soroïste. Qu’en sera-t-il de l’ancien ministre Alain Lobognon ? Les prochaines heures nous situeront.

Affaire à suivre
SD à Abidjan

webnews

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment