12102016Headline:

Côte-d’Ivoire /Les chiffres « mensongers » de la CEI ont été accueillis dans une indifférence totale à Abidjan et à l’intérieur

bakayoko youssouf

Référendum constitutionnel –

Ouf ! 42, 42 % de taux de participation et 93,42 % pour le « oui ». Tel est le résultat qui aurait sanctionné, selon la CEI de Youssouf Bakayoko, le vote de dimanche.

Les résultats globaux livrés par le président Youssouf Bakayoko lui-même, qualifiés de « mensongers et grossiers » par plusieurs obervateurs, mardi en début de soirée, n’ont suscité aucune clameur de joie chez les partisans du « Oui » à Abidjan et dans certaines grandes villes de l’intérieur du pays comme Bouaké et Yamoussoukro la capitale, selon des habitants que nous avons pu joindre.

On aurait dit qu’ils n’aiment pas la fête ou alors que les choses étaient si évidentes que la célébration serait de trop. Le taux de participation jugé faible par la plupart des observateurs était le plus attendu de ce scrutin. Il a été fixé à 42,42 % des six millions d’inscrits. Ce qui signifie qu’au moins 4 électeurs sur 10 ont fait le déplacement pour les bureaux de vote.

Chez les opposants, si la victoire du « oui » ne pose aucun problème, le taux de participation proclamé par la CEI suscite néanmoins colère et indignation car ne correspondant en aucun cas à la réalité, selon eux. Affi N’guessan pour le compte de l’AFD estimait ce taux à 7% au plus quand, au Front du refus et à la Coalition du « non » on le situait entre 3 et 5 %, pas plus. Des actions de masse ne sont pas exclues pour protester contre ce résultat.
Dans tous les cas, la 3e République voulue par Alassane Ouattara est là, mais sans tambour, ni trompette comme ces cris de joie qui avaient envahi Abobo en 2011 dès l’annonce de la victoire d’Alassane Ouattara par Youssouf Bakayoko depuis l’Hôtel du Golf.

.connectionivoirienne

 

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment