11282022Headline:

Côte d’Ivoire: les enjeux de la rencontre entre Alassane Ouattara et le pape François

Le président ivoirien Alassane Ouattara est arrivé jeudi 15 septembre à Rome, en Italie, pour une visite officielle. Temps fort de ce voyage : un entretien avec le pape François au Vatican, samedi 17 septembre. Selon les autorités, cette visite de travail vise à renforcer les relations bilatérales entre la Côte d’Ivoire et le Saint-Siège.

 

C’est la seconde fois qu’Alassane Ouattara se rend à Rome. En novembre 2012, le président ivoirien avait rencontré le pape Benoit XVI. « Il y a une continuité. Nous avons toujours entretenu de bonnes relations avec le Saint-Siège », assure un responsable du gouvernement.

Mais aujourd’hui, avant la rencontre avec le pape François, le contexte est différent. « Les réserves exprimées par l’archevêque d’Abidjan, en 2020, concernant la candidature d’Alassane Ouattara pour un troisième mandat, avaient quelque peu refroidi les relations avec la présidence », rappelle un observateur. Ainsi, cette visite d’État envoie « un signal fort et marque un rapprochement avec l’Église catholique », poursuit cette source.

Vendredi, le président de la République et le clergé ivoirien étaient réunis autour d’une messe sous le signe la paix, à la Basilique Sainte-Marie-Majeure de Rome. Alassane Ouattara s’est par ailleurs entretenu avec le fondateur de la Communauté Sant’Egidio, réputée pour proposer sa médiation les crises.

« L’enjeu, c’est son image », relève l’historien Arthur Banga. « Cette visite renvoie une image de stabilité : il est important de s’afficher avec le pape dans un contexte de réconciliation en Côte d’Ivoire », selon ce chercheur.

Melv

Comments

comments

What Next?

Related Articles