10192018Headline:

Côte d’Ivoire: Les intrigues du candidat Alpha Yaya Touré dans la Bagoué.

Connu pour ses prises de position acerbes contre le régime Ouattara, le Député Alpha Yaya Touré a brièvement été interpellé par la gendarmerie de Gbon, ce mardi 9 octobre, alors qu’il était en pleine campagne électorale pour sa réélection à la Mairie de la localité.

La tension était à son paroxysme, ce mardi, à Gbon, localité située au nord du pays, dans la région de la Bagoué. Et pour cause, le Maire sortant, par ailleurs candidat à sa propre succession, a été interpellé par la gendarmerie de la ville. Il était en effet reproché à l’Honorable Alpha Yaya Touré d’avoir recruté des mercenaires pour sécuriser sa campagne.

Aussi, lors de l’interrogatoire de ce proche de Guillaume Soro, président de l’Assemblée nationale, la population de la localité a pris d’assaut la gendarmerie pour exiger la mise en liberté immédiate du premier magistrat de Gbon. Ce qui fut fait après que le concerné ait été « entendu par le commandant de brigade de gendarmerie et le sous-préfet de Gbon ». Il a par ailleurs poursuivi sa campagne après cette brève intermède.

Notons que les élections régionales et municipales se tiendront, le 13 octobre prochain, sur toute l’étendue du territoire national. La Commission électorale indépendante (CEI), organisatrice de ces scrutins couplés, avait évoqué des risques de troubles dans certaines circonscriptions. Des dispositions sécuritaires ont certes été prises comme annoncé, cependant l’on constate une montée de violences à Guiglo, à Port-Bouët (Abidjan), à Koumassi et dans certaines localités ivoiriennes.

Youssouf Bakayoko, président de la CEI, et ses collaborateurs peuvent-ils donc garantir des élections apaisées eu égard à la montée d’adrénaline actuelle entre les candidats et leurs partisans.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment