09242017Headline:

Cote d’Ivoire :Les mauvais souvenirs exhumés

youssouf bakayoko

Les dernières nouvelles à la CEI ainsi que les audiences de la CDVR sont les principaux sujets de notre notre revue de presse de ce mardi 9 septembre 2014.

L’AFD ne quitte pas de la CEI

 

L’Alliance des Forces démocratiques (AFD) a décidé de retirer ses membres du Bureau central de la Commission électorale indépendante (CEI). Cependant, comme l’a fait savoir Danielle Boni Claverie, porte-parole de cette plate-forme, l’une des raisons de ce retrait est le maintien de Youssouf Bakayoko à la tête de l’institution fait savoir Soir Info. « Boni Claverie (porte-parole Afd) : ”Nous avons un souvenir douloureux avc Youssouf Bakayoko” », titre en manchette le journal. « Le maintien de Youssouf Bakayoko à la tête de la Commission électorale indépendante (Cei) est l’une des principales raisons du refus des représentants de l’opposition issus de l’Alliance des forces démocratiques (Afd) de participer aux travaux de l’institution (…) ”Il ne s’agit pas de la personne de M. Bakayoko, mais du symbole qu’il représente. La Cei de M. Bakayoko nous renvoie à des moments de grandes difficultés. Des moments douloureux pour notre pays.  Notre décision de ne pas accepter la reconduction de M. Bakayoko à la tête de la Cei vient de ce que nous voulons tourner cette page douloureuse de notre histoire. Nous ne voulons plus de ce symbole. Cela ne s’attaque pas à sa personne”, a-t-elle déclaré », écrit le journal.

 

Quant à L’Inter, il donne les raisons du retrait de l’Eglise catholique. « Nouvelle CEI : Mgr Touably explique le retrait de l’Eglise », peut-on lire à la Une du quotidien. A en croire le réligieux, ce retrait qui « peur être définitif comme ne pas être définitif » s’explique par le fait que, « que l’abscence d’une communion nationale au sein de la CEI peut être préjudiciable à la nation ».

 

Affi interpellé

 

Du côté de certains journaux de l’opposition, on invite le Front populaire ivoirien (FPI) à s’interoger à nouveau sur l’opportunité de l’entrée du parti au sein de la Commission. C’est le cas de Lg Infos qui écrit à sa Une : « Désignation de Youssouf Bakayoko à la CEI : Affi doit tirer les leçons de l’échec ». Selon le quotidien, « Devant les louvoiements d’un régime abonné à la roublardise et aux promesses qu’il ne tient jamais, c’est un truisme de dire sue le FPI d’Affi N’Guessan doir durcir le ton », commente le quotidien.

 

Dans le même sens, Le Temps fait savoir que « Yopougon interpelle Affi N’Guessan ». Selon le journal, « les 11 sections FPI que compte la zone Niangon dans la commune de Yopougon ont ouvertement demandé le retrait du FPI de la CEI. ”Notre priorité est ailleurs. C’est la libération du Président Gbagbo”, on fait savoir quasiment à l’unanimité les mlitants du FPI ».

 

Reculade du parti de Gbagbo

Du côté des journaux proches du pouvoir, on parle plutôt de reculade du FPI après la sortie de l’AFD. « Après avoir claqué la porte de la CEI : le FPI recule et négocie », écrit en manchette le journal. «  Les arrangements poitiques n’ayant pas marché, le FPI et ses alliés s’adonnent à présent à leur jeu préféré. Ils conditionnent leur retour en échange des poste de vice-présidence et de secrétaire général. La méthode ou du moins le mode opératoire est connu. Faire prévaloir des obstacles artificiels pour s’adonner cyniquement et abusivement aux chantages et à la surenchère politique », explique le quotidien.

 

 Linfodrome

Linfodrome

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment