11222019Headline:

Côte d’Ivoire: les Nordistes auraient-ils réellement trahi Guillaume Soro pour adhérer au RHDP ?

Guillaume Soro n’est ni Talon, ni Saeïd, ni Macron. Et la CI n’est ni le Bénin, ni la Tunisie, encore moins la France; c’est un pays qui s’est rapidement relevé du chaos où la rébellion de Soro l’a plongé, grâce au leadership et au génie d’un homme; le Pr. Alassane Ouattara.

En septembre 2002, Soro n’a rien inventé, il n’a rien créé. Il s’est tout simplement servi de l’existant pour se projeter au devant de la scène politique nationale et internationale. Car les revendications exprimées, les masses populaires mobilisées, les combattants enrôlés et le personnel civil qui a été utilisé par la rébellion sont, à la base, la « fabrication » du RDR. Les bénéficiaires supposés de sa rébellion, ses parents du Nord, militent presque tous maintenant au RHDP, après avoir âprement mené le combat de leurs revendications dans le RDR.

Si tout le monde reconnaît que Soro a fait preuve de courage en revendiquant, à visage découvert, le porte-parolat puis le poste de SG du MPCI, tous nous sommes unanimes pour dire qu’il s’est bien servi et qu’il a été gracieusement rétribué, en numéraires et en honneurs. Jugez-en par vous même : trafic de tous genres entre la zone CNO et les pays de l’hinterland, main mise sur les richesses de la zone occupée pendant plus de 8 ans, casses de 3 agences de la BCEAO d’où plus de 1100 milliards FCFA ont été soustraits.

Cerise sur le gâteau, en sa qualité de SG des Forces Nouvelles, Soro l’étudiant a successivement été promu Ministre d’État, Premier Ministre et Président de l’Assemblée Nationale. Ces hautes fonctions de l’État lui ont permis, non seulement de renforcer le train de vie qu’il a acquis à Bouaké mais aussi et surtout, de « maquiller » et dissimuler les trésors qu’il a engrangés de façon opaque. La rébellion de Soro ne fut donc pas un acte de bénévolat encore moins un sacerdoce; il n’y est pas « sorti zéro ».

SORO N’A NI ZONE D’INFLUENCE, NI ÉLECTORAT CAPTIF
Ainsi donc, Soro n’a ni zone d’influence ni électorat captif car les « Nordistes » pour qui il dit avoir combattu et sur qui il était en droit de compter ont adhéré au RHDP. Et quand ça « le prend » de « se jouer » les frustrés, ils le rembrouent, arguant qu’il a déjà reçu son « salaire ».

Or, il ne peut non plus compter sur les populations des autres régions qu’il a si durement martyrisées et qui ont vécu sa rébellion comme une injustice. En dehors de son Kofiplé natal et de Ferké, Soro n’a aucune chance de gagner nul part. Nul part ailleurs, Soro ne peut devancer Affi, Simone Gbagbo, encore moins les candidats des GORs, du PDCI et du RHDP.

Si par miracle, Soro réussissait à convaincre 20% de l’électorat de Ferké et plus de 5% de ceux des villes d’Abidjan et Bouaké, ailleurs il n’est pas assuré de dépasser la barre de 2%. Quoi qu’il dise et qu’il fasse, Soro ne sera pas au nombre des 5 premiers dans cette élection. D’ailleurs, en cas de 2ème tour, son influence sur le résultat final ne sera pas supérieure à celle de KKB. En conséquence, il n’aura même pas l’honneur de jouer le rôle de faiseur de roi dont il espère se servir pour se refaire une place au soleil.

Lire sur afrik soir

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment