02292020Headline:

Côte d’Ivoire : les pécisions sur la marche de la paix de l’Eglise catholique

Le contexte socio-politique de notre pays nous invite tous, cette année à participer au renouvellement des instances politiques mais dans un climat apaisé. Vu la situation qui prévaut actuellement et les tensions entre partis politiques qui annoncent une élection qui inquiète toute la population ivoirienne, fort est de constater que malheureusement la jeunesse sera la plus concernée dans cette ambiance où la politique la manipule facilement.

Dans l’Archidiocèse d’Abidjan, les jeunes et les femmes guidés par leurs aumôneries diocésaines, soucieux de la situation qui prévaut, sont déterminés à prôner la paix, à unir les jeunes et à s’engagent avec la bénédiction du cardinal à être des messagers de la paix. Voilà pourquoi l’église catholique marche

Ainsi, pour donner vie à cet engagement, les Aumôneries diocésaines de la pastorale des jeunes (ODPJA) et de l’Association des Femmes Catholiques (AFEC) ont souhaité une marche priante dénommée « ALLONS A LA PAIX » dans la commune du plateau. Cette première édition se déroulera le samedi 15 février 2020, dans le doyenné Mgr Laurent YAPI du vicariat épiscopal Jean-Pierre Cardinal KUTWÃ.

ALLONS À LA PAIX
Le choix de la commune du plateau, précisément DE LA PLACE DE LA REPUBLIQUE à. LA CATHEDRALE, est motivé par le fait que: Le site de rassemblement est un symbole dans notre pays ; La commune du plateau est le centre de toutes les grandes décisions politiques, administratives et social du pays Est facile d’accès ; Très spacieux pour accueillir les personnes attendues.

Et pour nous les organisateurs, c’est un challenge de mobilisation que nous voulons relever pour indiquer la place très importante qu’occupe la jeunesse et les femmes sur le plan national. Ce rassemblement aura la particularité de rassembler en un seul lieu, tous les jeunes et les femmes catholiques de l’Archidiocèse d’Abidjan. Le point culminant de cette journée de prière et de sensibilisation sera la remise aux leaders politiques une colombe de paix en signe de mission par Son Eminence Jean-Pierre Cardinal KUTWÃ, Archevêque d’Abidjan.

1.1- CARACTÉRISTIQUES
• Date : samedi 15 février 2020 ;
• Heure : de 07h00 à 13h30 ;
• Lieu : Commune du Plateau (Doyenné Laurent YAPI) ;
• Contenu :
Lieu de débarquement des participants : Gare Sud SOTRA. Point de rassemblement et départ : Place de la république au plateau vers la gare sud de la SOTRA. Itinéraire de la marche : Place de la république (point de départ de la marche) – Hôtel de ville – Sorbonne – Stade FHB – Assemblée Nationale – Palais de la justice – Cathédrale St Paul du Plateau (Point d’arrivé de la marche).
Lieu d’embarquement après l’activité : parking extérieur de la Cathédrale (les véhicules après avoir déposé les participants à la gare sud SOTRA, viennent stationner au parking de la cathédrale en suivant l’itinéraire de retour qui sera communiqué ultérieurement).

1-2 DÉROULEMENT DE L’ACTIVITÉ
Cette activité se déroulera de la manière suivante. Procession du Très Saint Sacrement de la place de la république à la Cathédrale. Méditation du chapelet pendant la procession. Arrêt à chacune des sept stations pour la méditation d’une station de la passion du Christ. Définition des sept stations qui sont :
1- Place de la république
2- Hôtel de ville
3- Sorbonne
4- Stade FHB
5- Assemblée Nationale
6- Palais de la Justice
7- Cathédrale St Paul du Plateau
Messe pour la Paix en Côte d’Ivoire.

Bénédiction de bougies ou/et votives apportées par les participants. Ils retourneront les allumer sur leurs paroisses ou chez eux pour que reste allumé la flamme de la Paix.

Impression sur papier d’une phrase qui invite au maintien de la Paix. Chaque représentant de section jeune de partie politique tiendra un bout de la phrase pour montrer leur engagement à maintenir la Paix en Côte d’Ivoire.
Remise d’une colombe, symbole de la Paix, aux représentants des sections jeunes des parties politiques. Cette colombe sera lancée par eux tous.
Récitation de la prière pour la Paix en Côte d’Ivoire.
▪ 30 mns d’adoration du Saint sacrement ;
▪ Nettoyage du site ;
• Plus de 20 000 jeunes attendus…
1-3 Objectifs
• Réaffirmer l’importance de vivre dans un environ stable et prôner la paix entre les jeunes;
• Montrer la nécessité de vivre dans l’unité, la fraternité et la cohésion;
• sensibiliser la jeunesse diocésaine catholique sur la non-violence pendant la période électorale

1-4 CIBLE
Tous les jeunes et les femmes des paroisses et ceux engagés dans les structures des communautés nouvelles installées dans l’Archidiocèse d’Abidjan

1-5 Résultats entendus
• Rassembler le maximum de jeunes et de femmes chrétiens catholiques autour de Son Eminence Jean Pierre Cardinal KUTWÃ, Archevêque d’Abidjan ;
• Impacter positivement la jeunesse Ivoirienne en général, par l’engagement ecclésial des jeunes et des femmes catholiques d’Abidjan ;
• Créer un cadre joyeux d’expression de la foi par les jeunes et les femmes ;
• Prier d’une seule voix pour plus de solidarité, de fraternité et de paix pour la Côte d’Ivoire.

1-POURQUOI ALLONS À LA PAIX?
Pour marquer et démontrer notre esprit de solidarité entre jeunes par rapport au thème de l’année pastorale ;Pour démontrer notre capacité de mobilisation autour de notre chef de famille, c’est-à-dire son Eminence Jean-Pierre Cardinal KUTWÃ à son appel ; Pour accueillir la mobilisation de plus de plus de 20 .000 jeunes en un seul lieu, dans un espace ; Pour sensibiliser tous les jeunes sur la non-violence, particulièrement pendant les élections ; Pour la beauté et l’impact qu’il pourrait avoir sur l’Eglise et la société Ivoirienne toute entière ; Nous avons opté pour le défi de la marche priante, qui, en tant qu’activité spirituelle répond dans un sens profond à l’appel à l’unité national, à la conscience humaine, et à la cohésion sociale

2- QUELLES ORGANISATIONS AVONS-NOUS MIS EN PLACE ?
Pour parvenir à la réussite de cette grande expérience nous avons constitué un comité qui est constitué de sept (7) commissions, à savoir :

marche église catholique
Le cardinal Jean Pierre Kutwa, archevêque d’Abidjan
La commission secrétariat ;
La commission communication ;
La commission transport et logistique ;
La commission restauration ;
La commission liturgie et spiritualité ;
La commission santé ;
La commission sécurité ;
Ces sept commissions sont présidées par l’aumônerie diocésaine, puis pilotées par les membres du bureau de l’ODPJA sous la supervision des aumôniers des doyennés.

3-QUELLES COMMUNICATIONS AUTOUR DE L’ACTIVITÉ ?
Pour que tous les jeunes soient informés et mobilisés, nous avons prévu :
Demander une circulaire au cardinal pour lancer un appel à tous jeunes des paroisses et des communautés nouvelles ; Faire des annonces télévisées à la RTI et Ecclésia TV ; Faire des annonces et des émissions dans les radios catholiques (Radio Espoir, Radio national Catholique) ; Faire passer les infos dans tous les bulletins de paroisse et dans les mensuels catholiques ; Utiliser les réseaux sociaux Faire des banderoles, des affiches et des flyers.

4- QUELLE EST LA CONTRIBUTION DU JEUNE ET DE LA FEMME ?
Pour l’organisation le jeune et la femme doivent payer juste son transport depuis sa paroisse.

Quelles sont les difficultés rencontrées sur le terrain ?
Nous pouvons relever plusieurs difficultés entre autres :
a- Le manque de moyens pour préfinancer l’organisation ;
b- La difficulté des jeunes pour faire face au transport ;

5- QUI VOUDRIONS-NOUS INVITER?
A cette activité, nous voulons que le cardinal soit présent, puis convier, le Nonce Apostolique, le président de la conférence épiscopale, et d’autres évêques si le temps le permet. Nous souhaiterions également savoir quelle est attitude à adopter si à cette activité, des autorités politiques souhaiteraient participer tout simplement.

6- Budget (voir annexe)

7-CONCLUSION
Comme toute entreprise nouvelle et d’envergure, ce nouveau projet et défi suscitera certainement des réticences et inquiétudes quant à son organisation, car il s’agit du rassemblement de plus 20 000 jeunes et femmes catholiques dans un même lieu, pour un même but.

Cependant, la force de la foi, de l’espérance, de la charité des jeunes, des aumôniers et des responsables peut aider à réaliser ce projet. Une projection dans le futur de cet appel à la paix, la beauté et l’impact qu’il pourrait avoir sur l’Eglise et la société Ivoirienne toute entière doit constituer l’âme de nos efforts conjugués pour que, avec la grâce de l’Esprit Saint, la bénédiction de notre Père Archevêque, le Cardinal Jean Pierre KUTWÃ et la générosité de tous et de chacun, la Gloire de Dieu se manifeste et que nous en tirions tous, des bienfaits spirituels. Que la Vierge Marie, nous y aide.

Afriksoir

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment