12082019Headline:

Côte d’Ivoire: les soroïstes mettent Gon en difficulté à Korhogo

C’est le siège du PDCI-RDA à Korhogo qui a servi de cadre, le samedi 09 Novembre 2019, à la tenue du meeting de la délégation régionale de Poro du Rassemblement pour la Côte d’Ivoire (RACI), parti proche du l’ex-président de l’Assemblée nationale, Guillaume Kigbafori Soro. Un rendez-vous qui a enregistré la participation des responsables du PDCI, du FPI ainsi que des militants du RACI venus de toutes les contrées de la région de Poro et de la Bagoué.

C’est une salle pleine à craquer et une cour archicomble de la maison du parti du père fondateur de la nation qui a levé l’équivoque sur le prétendu contrôle de ladite région par les hommes du RHDP. Ce meeting placé sous haute surveillance policière a permis aux différents intervenants de briser le mythe Amadou Gon Coulibaly et de mobiliser les militants pour la victoire de Guillaume Soro aux élections présidentielles de 2020.

Ouvrant la série des interventions, le délégué départemental PDCI de Korhogo, Coulibaly Souleymane dit Solo CK, s’est réjoui de la tenue de ce meeting dans la maison du PDCI qui est le signe de l’union entre le parti du sphinx de Daoukro et le RACI. Il a surtout exhorté à la conjugaison des efforts pour la victoire en 2020. « Nous devons nous entendre, travailler ensemble pour être forts. En rang dispersé, le RHDP va nous écraser. Donc travaillons ensemble et dans la sérénité, l’honnêteté, nous allons écraser le Rhdp en 2020 », a préconisé le lieutenant du président Henri Konan Bédié dans la région de Poro.

Lui succédant, le délégué départemental du RACI à Sinématiali, a soutenu que ce meeting est un signal fort. « Chers partis politiques alliés, chers mouvements frères Soroïstes et chers militants et militantes, le moment est venu de conjuguer nos efforts. Comme un seul esprit dans des corps différents, avançons vers l’atteinte de notre objectif commun. Le chemin sera long, tumultueux et difficile mais sachez que seuls les travailleurs de la nuit ont le privilège de contempler la splendeur de l’aurore. N’ayons pas peur, n’ayez pas peur, le déverrouillage de la région du Poro a commencé avec la tenue effective de ce meeting » a-t-il rassuré. Puis, il a traduit sa reconnaissance au PDCI.

« Je voudrais saluer le PDCI et surtout lui dire merci, car face au refus des autorités de nous octroyer un local pour abriter ce meeting, c’est le PDCI qui nous a offert son siège pour la tenue de celui-ci ». Soro Siriki, candidat malheureux aux dernières élections municipales à Korhogo, par ailleurs délégué régional du RACI chargé des Communes, n’est pas passé par quatre chemins pour cracher ses vérités.

MEETING RACI ET OMBRE DE KOGNON SORO
« Jusqu’à ce que j’entre dans cette salle, j’ai pensé que j’étais le seul courageux de Korhogo, parce que nous avons été candidat aux élections municipales contre le système du RHDP. Mais quand je suis entré dans la cour et dans la salle, j’ai compris que toute la population de Korhogo, tous les hommes, toutes les femmes et tous les jeunes de Korhogo sont aussi courageux que Soro Siriki. C’est pour dire désormais que la peur a changé de camp. La peur est du côté du pouvoir, la peur est du côté du RHDP. La peur n’est plus du côté de l’opposition. La peur n’est plus du côté du RACI, la peur n’est plus du côté du PDCI, la peur n’est plus du côté du FPI. C’est le RHDP qui a peur à Korhogo » a laissé entendre Soro Siriki avant de s’interroger sur l’attitude malsaine des cadres RHDP de la région:

« Est-ce que Gon Coulibaly a refusé d’accueillir un étranger à Korhogo? Est-ce qu’il a refusé d’accueillir un politicien à Korhogo ? Alors pourquoi ceux qui se réclament de cette illustre personnalité, aujourd’hui, refusent que le RACI, le PDCI ou le FPI fassent des manifestations à Korhogo? » a-t-il demandé avant de prévenir : « Comprenons que la peur a changé de camp. Nous, nous sommes sereins. 2020 arrive, nous allons affronter le système du restaurant, le RHDP. Nous allons les affronter sur le terrain politique à Korhogo. Soyons prêts à les affronter politiquement. Nous ne sommes pas dans la violence. Nous ne sommes pas un parti violent », a-t-il indiqué.

« Nous allons faire notre combat politique avec les instruments que la République nous donne. Parrainant la cérémonie, le secrétaire national chargé à l’Implantation du RACI, Yéo Bethléem Zié, a tenu à dire : (…Les gens boudent la candidature de Gon au RHDP. La personne qui pouvait défendre la candidature d’Amadou Gon au RHDP, c’était Guillaume Soro. Mais les gens ont réussi à opposer Guillaume à Amadou Gon. Et ils ne se sont pas arrêtés là. L’homme encore qui se bat, qui est également écouté sur le plan national, c’est Kanigui Mamadou qui est de la région de Poro. C’est Kanigui qui devait défendre Amadou Gon, mais, il nous a tous pris comme des ennemis. Aujourd’hui, qui va le défendre? », s’est-il interrogé.

Concluant, Yéo Bethléem Zié par ailleurs délégué régional de Poro du RACI chargé de la Mobilisation a déploré les méthodes employées par le RHDP. « Il y a les intimidations, il y a les menaces mais nous tenons bon. Nous avons arraché Korhogo à Gon depuis longtemps. La politique que les gens mènent à Korhogo, c’est la politique de la force, la pensée unique. On ne force pas une femme à nous aimer. Il faut avoir des stratégies et des arguments pour la convaincre. Mais eux, ils n’ont pas cette stratégie » regrette Yéo Bethléem.

Le coordonnateur régional du RACI, Karim Coulibaly, est convaincu que le RHDP perdra le pouvoir en 2020. « N’ayons pas peur. Moi Karim, je dis que le RHDP ne peut pas gagner les élections de 2020. Ils le savent. L’équipe qui a gagné en 2010, Soro guillaume était l’attaquant de pointe, le président Bédié était le défenseur et Ouattara le milieu de terrain. Vous avez remplacé Soro Guillaume qui marquait les buts. Vous avez remplacé le président Bédié qui était un grand défenseur. Donc l’équipe qui a gagné 2010 et 2015 ne peut pas gagner parce que l’équipe a changé. Soyez sereins, le RHDP ne peut pas gagner en 2020. Ce sont eux qui ont peur, c’est le RHDP qui a peur. Regardez bien, Soro Guillaume viendra ici à Korhogo, il va faire le tour de tous les villages et il n’y aura rien » a-t-il promis.

Lire sur afrik soir

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment