10212018Headline:

Côte d’Ivoire: Les victimes du fleuve Bandama sorti de son lit ont reçu, des dons en vivres et non vivres d’une brasserie de la place.

Les victimes du fleuve Bandama sorti de son lit ont reçu, le samedi 29 septembre 2018, des dons en vivres et non vivres d’une brasserie de la place.

L’élan de solidarité autour d’une partie de la Marahoué (350 km au nord-est d’Abidjan), principalement dans les départements de Bouaflé et Zuenoula qui se sont retrouvés sous les eaux sorties du lit du fleuve Bandama se poursuit. Le samedi 29 septembre 2018, l’entreprise Brassivoire a apporté, un appui en vivres et non vivres aux personnes affectées dans lesdits départements par les inondations provoquées par la crue du fleuve Bandama.

C’est un don d’un coût global de 3 millions francs CFA. Il est composé de 2880 cartons de boisson, 60 sacs de riz de 25Kg, 35 sacs de pâtes alimentaires, 15 cartons de savons et de 100 nattes. Il a été réceptionné par M. Kouakou Laurent, secrétaire général (Sg) de la Préfecture de Bouaflé, Chef-lieu de la Région de la Marahoué.

Le directeur des ressources humaines de cette brasserie a indiqué que « Nous sommes là pour soutenir les populations sinistrées, pour dire que nous sommes avec elles », avant de souligner que cette action s’inscrit dans le cadre de la politique sociétale de son entreprise. Il a félicité les autorités locales avec à leur tête le préfet de région pour la bonne gestion de la crise suite aux inondations à Zuénoula et Bouaflé, qui selon un bilan récent, a fait plus de 4800 déplacés.

Pour sa part, le secrétaire général 1 de la préfecture de Bouaflé, Laurent Kouakou, a, au nom du préfet de région, exprimé sa gratitude et ses remerciements aux responsables de Brassivoire pour cet important don aux sinistrés, pour cet élan de solidarité d’une portée hautement citoyenne. Il a souligné que ces vivres et non vivres seront effectivement remis aux victimes, tout en rassurant les donateurs que toutes ces victimes, sans exception, seront touchées par ce don.

Pour rappel, après les pluies diluviennes qui ont endeuillé les populations d’Abidjan courant juin 2018, cette même brasserie avait, dans un élan de solidarité et de compassion, offert des dons en vivres et non vivres aux victimes et à leurs parents.

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

 

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment