12132017Headline:

Côte-d’Ivoire –Lg Infos« procès à la Haye, Gbagbo gagne le 1er round face à Bensouda »

Sam en larmes

Le procès de Laurent Gbagbo et Blé Goudé devant la CPI est pour l’instant suspendu.

Lg Infos titre à la Une qu’à ce « procès de la honte à la Haye, Gbagbo gagne le 1er round face à Bensouda », qu’il voit presque KO debout. Le journal affirme que le constat qui s’impose aux observateurs du monde entier, après la première phase du procès qui a vu défiler cinq témoins, est que « Bensouda a perdu bien des plumes. Elle est même KO debout ». Selon le quotidien, celui qui en est la cause est le témoin Sam l’Africain cité par la procureure pour accabler les accusés. Même Rfi que le journal cite dit à ce sujet : « l’histoire est notable : celle d’un témoin à charge devenu un soutien décisif pour la défense au procès Gbagbo. Preuve en est, les propos de Sam l’Africain ont dérouté le substitut du procureur pendant une semaine …», a commenté la Radio française.

A la Une de Le Temps, c’est l’ex-président du Ghana qui se prononce sur ce procès. « Jerry Rawlings charge la CPI et la France : la CPI est un instrument politique », titre le quotidien. En effet, l’ex-chef d’État ghanéen a dit « la CPI est devenue un instrument politique dans les mains de certaines puissances occidentales, qui l’utilisent contre les patriotes africains ». Rawlings soutient que « le président Laurent Gbagbo a été victime d’un complot international impliquant des pays occidentaux, notamment la France. Des chefs d’État africains d’Afrique de l’Ouest étaient en embuscade pour soutenir la chute du régime Gbagbo voulue par l’Occident ».

Depuis sa prison de La Haye, Blé Goudé fait parler de lui à propos de l’attaque terroriste contre Grand-Bassam, à en croire la Une de Soir Info. C’est que depuis sa cellule, il a écrit un livre dans lequel l’attaque terroriste était annoncée.

Révélations sur les djihadistes

Une semaine après l’attaque terroriste de Grand-Bassam, les révélations sur les meneurs de cette attaque se poursuivent. Dans sa livraison du jour, Soir Info fait état d’informations qu’auraient reçues Charles Blé Goudé. « Carnage à Grand-Bassam: un terroriste avait tout confié à Blé Goudé », souligne à sa Une le quotidien. Le journal qui reprend un article de Jeune Afrique fait savoir que dans son livre à paraitre, l’ex-leader de la Galaxie patriotique a indiqué avoir eu des échanges avec le bras droit de Moktar Belmoktar qui était lui aussi détenu à Abidjan. « Tant qu’ils ne nous laisseront pas en paix, ils ne connaitront plus jamais la paix. Ici, en Côte d’Ivoire, nous avons fini nos repérages », a déclaré le terroriste à Blé Goudé.

L’Expression reprend également cette information. « Voici les lieux visés », titre en manchette le journal. Selon le quotidien, Mohamed Abu Mustapha aurait confié à Blé Goudé que des hôtels et villes balnéaires du pays. « On a fini nos repérages: l’hôtel Pullman, l’hôtel Ivoire et Assinie. Là, on est sûrs d’atteindre nos cibles qui sont les Européens, surtout les français et les autorités ivoiriennes », a-t-il indiqué au patron du COJEP.

Au cours des événements survenus le dimanche 13 mars, Guillaume Soro est intervenu selon L’Inter. « 10 jours après l’attentat: le rôle joué par Soro », livre le journal. « Selon l’hebdomadaire Jeune Afrique dans sa dernière parution, c’est Soro qui a convaincu le président Alassane Ouattara de rentrer sur Abidjan. Celui-ci était à Assainie où il a l’habitude de passer ses week-ends.

linfodrome.com

 

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment