07222024Headline:

Côte d’Ivoire Libération d’Affi/ Un cadre de Moronou parle

L’arrestation de Pascal Affi N’Guessan, Président du Front Populaire Ivoirien (FPI), parti membres de la plateforme de l’opposition ivoirienne, continue de cristaliser l’actualite politique. Ces dernières heures, Elle a mis au grand jour la grande rivalité entre lui et un autre cadre de sa région du Moronou. Il s’agit de l’Inspecteur d’Etat Ahou N’doli Théophile et militant du parti au pouvoir, le Rassemblement des Houohouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP).

Dans une interview que ce dernier a accordé au quotidien L’Expression du 7 décembre, le cadre de la direction du RHDP, s’est prononcé sur l’arrestation du président du FPI.

De cette reaction qui suit, l’inspecteur d’État a dit à propos de sa libération, qu’il faut laisser la justice suivre son cours avant d’ajouter que lui-même était la cible des parttisans d’Affi N’Guessan qui voulaient le brûler lors des manifestations organisées par l’opposition :

<< La justice suit son cours. Si elle estime qu’il n’a rien fait, il n’y as pas de problème. Ce n’est pas à moi de juger.

Ses partisans étaient venus me bruler et incendier mon domicile. Il y a les traces de leur passage sur ma clôture. Ne suis-je pas un homme ?>>
Au moment où le président Ouattara a initié le dialogue politique avec le chef de l’opposition et au moment où des voix s’élèvent pour demander la libération d’Affi N’Guessan, à commencer par l’opposition qui en fait une condition pour la tenue de ce dialogue, cette réaction de cadre de sa région vient montrer jusqu’à quel point ont atteint les divergences politiques entre les deux cadres dans le Moronou.
Operanews

What Next?

Recent Articles