07202017Headline:

Côte-d’Ivoire Licences mobiles retirées – Koné Bruno et le DG Afrique d’Orange accusés de manupilations

Bruno kone na

La décision de l’ARTCI* et du ministère dirigé par Koné Bruno de suspendre les licences des quatre compagnies de téléphonie mobile, Warid, GreenN, Comium-Koz et Café Mobile, commence par livrer quelques dessous.

Des opérateurs que nous avons pu entendre depuis le jeudi jour de la décision, pointe du doigt une «cabale» de l’actuel ministre des NTIC et des Postes, porte-parole du gouvernement, au profit de son ancien employeur, Orange Afrique. Ils en veulent pour preuve la suspension immédiate des interconnexions par Orange Côte-d’Ivoire, alors que les opérateurs MOOV et MTN n’ont pas encore suspendu leurs interconnexions.

«Depuis que l’ancien pro-Gbagbo Koné Bruno bénéficie du parapluie atomique de Massaré [Touré, son épouse], il se croit tout permis au service de son ancien patron, le Français Marc Renard. Sinon comment pouvez-vous comprendre qu’en dépit des décisions de justice et des procès encore en cours dont certains à l’international, le gouvernement décide unilatéralement de suspendre nos licences. Combien de familles ivoiriennes prive-t-on ainsi de ressources ? Plusieurs milliers. L’Etat de Côte-d’Ivoire va être lourdement condamné à l’international. Wait and see ! », nous a laissé entendre un interlocuteur.

*Autorité de Régulation des Télécommunications de Côte-d’Ivoire

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment