11152018Headline:

Côte d’Ivoire: Lida Kouassi envisage continuer le combat.

L’ancien ministre de la Défense sous le régime Laurent Gbagbo, Moïse Lida Kouassi, six jours après l’amnistie dont il bénéficie, après sept ans de détention pour des “infractions en lien avec la crise postélectorale” de 2010 à 2011, a affirmé mardi à Abidjan, que les prisonniers politiques ont “la même détermination” à poursuivre le combat, à la suite d’une visite de Kouadio Konan Bertin (KKB), cadre du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI).

“Nous sommes sortis (de la prison) avec la même détermination”, pour poursuivre le combat a dit M. Kouassi, souhaitant que le président de la République Alassane Ouattara “achève ce qu’il a commencé”, lors d’une visite du cadre du PDCI au domicile de l’ancien ministre de la Défense.

Le président ivoirien Alassane Ouattara a annoncé lundi, une amnistie qui bénéficie à “800 personnes” dont l’ex-première dame Simone Gbagbo, Lida Kouassi Moise, condamnés pour des infractions en lien avec la crise postélectorale de 2010 à 2011, dans son discours à la nation, la veille de la célébration de l’anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire.

“En raison de mon attachement à la paix, et à une réconciliation vraie, j’ai procédé ce lundi, à la signature d’une ordonnance portant amnistie”, a affirmé M. Ouattara.

“On a essayé de nous briser, de briser notre physique et notre mental. Nous devons réaffirmer que nous sommes sortis avec la même détermination, le même courage’’, a déclaré M. Lida Kouassi, recevant l’ancien député et responsable de la jeunesse du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), Bertin Kouadio Konan dit KKB, à la tête d’une délégation, venu lui rendre visite.

KKB a exprimé sa joie de voir des cadres du Front pulaire ivoirien (FPi, opposition) libérés, et expliqué que pour parvenir à la réconciliation, il faille que toutes les personnes encore en prison soient libérées pour aller au dialogue.

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment