09242017Headline:

Côte d’Ivoire : l’ombre de gbagbo

Gbagbo à la Haye pensif

Laurent Gbagbo sera bien jugé à la Cour pénale internationale (CPI). C’est officiel depuis le 12 juin, date à laquelle les juges ont confirmé les quatre charges de crimes contre l’humanité pesant contre l’ancien président ivoirien.

Oui, mais quand ? Le 22 août, la Cour assurait qu’un agenda du procès serait bientôt disponible et que celui-ci débuterait prochainement… Soit au moment même où la Côte d’Ivoire entrera en période électorale et alors que le processus de réconciliation nationale piétine toujours.

“Jusqu’à présent, les dernières décisions de la CPI – le transfèrement de Laurent Gbagbo fin 2011, l’émission d’un mandat d’arrêt contre son épouse Simone Gbagbo en 2012 et le transfèrement de Charles Blé Goudé cette année – n’ont pas provoqué tant de soubresauts que cela dans le pays, estime un politologue.

Pas sûr en revanche qu’un grand procès comme celui-ci, dans un contexte si particulier, soit sans conséquences, notamment sur les comportements au sein du FPI [Front populaire ivoirien, le parti de Laurent Gbagbo].”


Après l'annonce officielle du procès de l'ancien président, le 12 juin.

Jeuneafrique

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment