01242017Headline:

Côte d’Ivoire / L’ONU Aïchatou Mindaoudou a remis 4 soutes de stocks d’armes et de munitions à la base lagunaire d’Adiaké

onu soute marine

L’ONU en Côte d’Ivoire laisse la sécurisation de 4 soutes de stocks de munitions à la base lagunaire d’Adiaké

La Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies pour la Côte d’Ivoire, Mme Aïchatou Mindaoudou a remis, le mardi 13 octobre 2015 à la base lagunaire d’Adiaké, les clefs de quatre soutes à munitions, au Ministre auprès du Président de la République chargé de la Défense, Paul Koffi Koffi.

La cérémonie s’est déroulée en présence du Chef d’État-major Général des Forces Républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI), le Général Soumaïla Bakayoko, du Commandant de la marine nationale, des autorités préfectorales, et communales, du Président du Conseil régional, et de l’ambassadeur de la Côte d’Ivoire au Ghana et au Togo ainsi que de nombreuses personnalités.

Cet appui de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), à travers le Service de lutte anti-mines des Nations Unies (UNMAS), entre dans le cadre de l’accompagnement des autorités nationales pour la prise en charge de la problématique de la gestion et de la sécurisation des stocks d’armes et de munitions a indiqué Mme Mindaoudou. « Ces nouvelles soutes à munitions à Adiaké permettront de sécuriser les explosifs et les munitions et d’éviter les conséquences dangereuses des explosions accidentelles ainsi que tout accès non contrôlé aux dépôts » a fait savoir Mme Mindaoudou précisant que « la protection des civils est un mandat central confié par le Conseil de sécurité des Nations Unies à l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire, dans sa Résolution 2226 ».
Le Ministre auprès du Président de la République chargé de la Défense, Paul Koffi Koffi, recevant les clefs des soutes à munitions a remercié la mission onusienne, UNMAS et Halo trust pour ce projet. « Ce projet est d’une importance capitale pour la sécurité de nos installations, de nos personnels et de nos populations avoisinantes», a-t-il renchérit.
Quelques réalisations
La construction de ce site fait partie d’un projet national d’un montant de près de 2.2 milliards de FCFA dont l’objectif est doter la Côte d’Ivoire de sites de stockages d’armes et de munitions répondants aux normes internationales.
141 tonnes de munitions ont ainsi été détruites à ce jour, à la demande des autorités nationales. En termes de renforcement des capacités nationales 58 officiers des forces de sécurité nationale, dont une femme officier de la Marine nationale, ont été formés dans la gestion et la sécurité des stocks de munitions selon les normes internationales en vigueur. Ces officiers seront responsables de la gestion des sites de stockage à travers le pays. 77 officiers des forces de sécurité nationale, dont deux femmes officiers de la Marine nationale, ont été formés en Neutralisation, Enlèvement et Destruction d’engins explosifs (NEDEX) et 100 officiers des Forces Républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) ont acquis des compétences dans le domaine de la dépollution des zones de combats.
Dans les 6 prochains mois, UNMAS prévoit de réhabiliter et de sécuriser une centaine d’armureries réparties dans l’ensemble du territoire ivoirien, y compris les villes des zones frontalières dans le Nord du pays, permettant ainsi de lutter contre les pillages et la prolifération illicite d’armes et de munitions.​

connectionivoirienne

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment