10212017Headline:

Côte-d’Ivoire/ lutte de succession entre Hamed Bakayoko et Soro /ce que le premier ministre Gon Coulibaly a fait

Korhogo Côte-d’Ivoire lutte de succession: Gon Coulibaly appelle Hamed Bakayoko et Soro à se « réconcilier »

La guerre froide qui s’est ouverte entre le Président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, et le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Hamed Bakayoko, relativement à la succession du Président Alassane Ouattara s’est invitée à Korhogo le week-end dernier.

Qui d’Hamed Bakayoko ou de Guillaume Soro succédera-t-il au Président Alassane Ouattara à la fin de son second mandat présidentiel au sein de sa famille politique en 2020? Même si, officiellement, ni Hambak ni Soro ne s’est encore déclaré, les faits sur le terrain en disent long. Samedi dernier, lors de la cérémonie d’hommage organisée par les populations du Grand nord en l’honneur du président de la République au stade municipal de Korhogo, le Premier ministre, Amadou Gon, a, à travers des mots bien choisis, mis Guillaume Soro et Hamed Bakayoko devant leurs responsabilités respectives. « Merci à Guillaume Soro pour sa présence. C’est une rencontre de famille. Ta présence est appréciée parce que tu es le Président de l’Assemblée nationale. En décidant de te confier l’Assemblée nationale et à moi, la Primature, le Président de la République attend de nous que nous travaillions en symbiose pour l’accomplissement de son projet de société », a déclaré celui que ses partisans appellent affectueusement le ‘’Lion’’.

Bien entendu, Amadou Gon Coulibaly a également rendu un vibrant hommage à Hamed Bakayoko pour sa parfaite conduite du ministère d’Etat, ministère de l’Intérieur et de la Sécurité. « Votre rôle est crucial dans la mise en œuvre du programme du président de la République. Je vous invite à vous rapprocher de votre frère Guillaume Soro. Il a été ministre de la Défense de la Côte d’Ivoire », a recommandé Amadou Gon à Hamed Bakayoko. Autrement dit, le Premier ministre a voulu saisir cette occasion sur la terre de Korhogo pour appeler les deux prétendants à la succession du Président Ouattara à privilégier l’intérêt général plutôt que leur ego. Et c’est là que prend tout son sens cet appel à la responsabilité. Reste à savoir si Guillaume Soro et Hamed Bakayoko dont les partisans respectifs se mènent déjà en sourdine une guerre des tranchées, entendront le message du ‘’Lion’’ de cette oreille.

David YALA, envoyé spécial à Korhogo

linfodrome

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment