07282017Headline:

Côte-d’Ivoire – MACA -12 prisonniers politiques pro-Gbagbo « transférés » au Camp pénal de Bouaké;Leurs noms

Lida Kouassi

12 détenus pro-Gbagbo transférés d`Abidjan au camp pénal de Bouaké

Douze détenus de la prison d`Abidjan (MACA) dont des ex-collaborateurs de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, ont été transférés jeudi en début d’après-midi au Camp pénal de Bouaké, un autre centre de détention au centre de la Côte-d’Ivoire, a appris Alerte info/Connectionivoirienne auprès de leur entourage.

Tôt le matin, les 12 détenus dont les anciens ministres Moise Lida Kouassi et Assoa Adou, l’ancien garde de corps de M. Gbagbo, Me Patrice Bai, incarcérés depuis de longs mois à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan, ont été conduits au palais de justice où ils devraient être entendus par le procureur de la République, explique la source.

Vers 13H00 (GMT et locales), escortés par des policiers encagoulés et armés au poing, ils ont été transférés au Camp pénal de Bouaké (à 353 km au nord d’Abidjan) après un détour à la MACA, poursuit la même source.

Moïse Lida Kouassi est incarcéré depuis le 24 octobre 2014 pour « complicité d’atteinte à la sûreté de l’Etat ».

Poursuivi pour « meurtre », Assoa Adou, quant à lui, est en détention depuis janvier 2015.

SKO
Par Serge Alain KOFFI

Des prisonniers politiques pro-Gbagbo « transférés » au Camp pénal de Bouaké (actualisé)

Par Sylvie Kouamé | Connectionivoirienne.net

Actualisé: Aux dernières nouvelles ce ne sont pas 7 mais plutôt 12 détenus pro-Gbagbo qui ont été transférés.

Convoquées ce jeudi 3 septembre par un juge du Tribunal d’Abidjan-Plateau pour officiellement « des conseils d’usage » selon leurs avocats contactés, les personnalités proches de Laurent Gbagbo dont les noms se trouvent ci-dessous se sont retrouvées dans un cargo en direction du camp pénal de Bouaké. Ils y rejoignent Koua Justin, Secrétaire Général de la jeunesse du parti de Laurent Gbagbo, le FPI. Le camp pénal de Bouaké situé dans l’ex zone rebelle est l’une des prisons les plus sécurisées et les plus craintes du pays. Ces cadres du parti de Gbagbo étaient incarcérés à la MACA d’Abidjansans jugement en première instance pour les uns ou en attente de leur procès en appel pour les autres. Amnesty International dénombre plus de 400 prisonniers politiques en Côte-d’Ivoire.

A quelques semaines du premier tour de la présidentielle en Côte-d’Ivoire la tension monte dans le pays. L’opposition menace de boycotter et d’empêcher la tenue de la présidentielle si ces revendications pour un scrutin franc et honnête ne sont pas prises en compte par le pouvoir sortant qu’ils soupçonnent de vouloir frauder. Le chef de l’Etat sortant, Alassane Ouattara leur a répondu hier mercredi, affirmant ne pas vouloir discuter avec l’opposition sous «la menace».
SK

Assoa Adou
Lida Kouassi
Adohi otokpa Samson
Clack Guiraud
N’Guessan Olivier
Ake Asse Edmond
Zaourou Théophile
Bahi Patrice dit maître Bahi

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment