11202017Headline:

Côte d’Ivoire – Malgré la baisse du prix du carburant, les prix du transport augmentent

Gbaka

La tendance actuellement dans le milieu du transport est à la baisse du prix du carburant et du super. Depuis le 2 janvier 2015 le prix dusuper à la pompe est passé de 739 à 690 francs cfa soit une baisse de 49 francs Cfa (- 6,63%), quand le gas-oil s’achète à 590 F contre 600 F soit une réduction de 10 francs Cfa (-1,67% ) par litre. «C’est une bonne chose. Nous apprécions à sa juste valeur parce que cela fait un bon moment que les coûts mondiaux du baril avaient atteint les niveaux les plus bas», s’est réjoui Touré Adama, président de la Coordination nationale des gares routières de Côte d’Ivoire (Cngrci). Si cette baisse des coûts de ces liquides inflammatoires est effective au niveau des stations d’essence, fort est de constater que le prix du transport n’a connu aucun bémol, pire les prix du transport ont augmenté. Et de jour en jour ces prix ne font que grimper pour le malheur des passagers qui grognent. Depuis le vendredi 2 janvier, l’axe Azur – Zoo dans la commune d’Abobo connait des mouvements suite à l’augmentation des prix du tarif. De 100 fcfa déboursé habituellement sur cet axe, l’usager est obligé d’en payer le double soit 200 fcfa. L’axe Adjamé – Treichville (gare de Bassam) de 200 fcfa est passé à 400f. Depuis le vendredi dernier c’est la désolation parmi les clients. Ceci entraine la colère de certains passagers : «Cette baisse est pour le bien-être des populations ou des transporteurs ? Une baisse de 10 fcfa est suffisante pour diminuer le prix du transport de 50 fcfa. Alors, que le gouvernement par son ministre du transport prenne ses responsabilités.

Monique Tano (stg)
Le Quotidien

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment