02282020Headline:

Côte d’Ivoire : Mamadou Traoré, un proche de Soro porté disparu

Depuis près de deux mois, Traoré Mamadou est introuvable et sa famille s’inquiète. En effet, dans la nuit du dimanche 17 Novembre au lundi 18 Novembre 2019, Traoré Mamadou, un farouche militant de Générations et peuples solidaires (GPS) de Guillaume Soro, a reçu la visite de 4 individus en tenues civiles. Sans présenter de mandat, ils fouillent sa maison de fond en comble. A la recherche de quoi ? Ils disent agir pour le compte de la DST. Mais ils ont refusé de décliner leur identité pour ne pas trahir leur supérieur hiérarchique.

Le jeudi 21 Novembre 2019, il reçoit un appel d’un anonyme qui lui demande de commencer à mettre sa petite famille à l’abri en un autre lieu, plus sûr. Seul avec ses 4 enfants, il prend peur et commence à prendre contact avec des amis pour recevoir les enfants dans différents quartiers d’Abidjan et autres villes de la Côte d’Ivoire. Il ne se montrait plus, vivait donc caché.

A la faveur de la visite du Président Emmanuel Macron, un officier de la gendarmerie qui est un de ses amis accepte de l’héberger dans un endroit tenu secret. C’est ce dernier qui va l’aider à faire ses dossiers pour obtenir un Visa (sans préciser la destination à ses parents) sur la base de sa petite entreprise, SIMET (Société Informatique de Maintenance et d’Equipements de Télécommunication) qui fait la vente et l’installation de consommables en informatique et en télécommunication. Pendant son séjour dans ce lieu tenu secret, la petite entreprise a fermé avec tout le matériel à l’intérieur. Traore Mamadou s’est aussi fait beaucoup d’ennemis dans son entourage en raison de ses prises de positions politiques.

Pendant ce temps, son épouse devrait rentrer en Côte d’Ivoire. Mais, vu la situation sécuritaire qui devenait dangereuse, Traoré a demandé à son épouse de retarder son retour au pays pour ne pas subir le même sort que lui. Cette dernière est en France pour le compte de sa société qui participe régulièrement aux Salons en Europe.

Avec africnew

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment