Côte-d’Ivoire /manifestations imminentes de l’opposition – Les FRCI envahissent et bouclent tout Abidjan

frci cc

Les Forces de Sécurité Ivoiriennes ont pris d’assaut les points névralgiques de la capitale économique ivoirienne, Abidjan depuis quelques jours en prélude aux manifestations de l’opposition réunie au sein de la coalition pour le changement (CNC). Dans une indifférence quasi-totale des ivoiriens en pleins préparatifs de la rentrée des classes des enfants prévue pour le 21 septembre prochain.

La coalition de l’opposition qui réunit Charles Konan Banny, Mamadou Koulibaly, la tendance dure du Front populaire ivoirien dirigée par Laurent Akoun appelle a manifester contre la candidature du Dr Alassane Ouattara qui de leur avis serait inéligible. Le pouvoir a donc déployé les policiers de la Compagnie républicaine de sécurité dans la ville d’Abidjan, par groupe de deux ou plus, en poste d’observation depuis quelques jours. Non armés, ils n’en demeurent pas moins dissuasifs par le nombre. La CNC demande une rencontre avec celui qu’elle qualifie de disqualifié pour la présidentielle à venir pour des réglages sur la CEI et la transparence du scrutin. Ce mercredi, le ministre d’Etat auprès du Président de la République, Me Jeannot Ahoussou-Kouadio rencontre une autre frange de l’opposition qui s’est rangée sur la voie du dialogue républicain depuis 2012. Dirigée par Affi N’guessan, président reconnu du Front populaire ivoirien, elle a obtenu des avancées notables sur la libération de certains prisonniers pro-Gbagbo, le dégel d’avoirs, le retour d’exilés, le retour dans les services publics d’activistes qui travaillent dans l’ombre à saboter le travail dans l’administration et enfin la clôture de certaines procédures judiciaires pendantes au moment des discussions.
Pour sa part le Chef de l’Etat a toujours traduit sa volonté de privilégier la paix pour ses concitoyens autour de la table de dialogue. Ex-Premier Ministre en pleine crise, Charles Konan Banny et ses alliés sont contrairement à Alassane Ouattara, devenus des adeptes des recours aux fourneaux à braise. La police est bien installée et attend. Des sympathisants du Rhdp aussi. Et c’est justement le scenario à redouter. D’où l’importance de cette présence policière dans une ville d’Abidjan où la nouvelle dynamique économique du pays s’entrevoit au jour le jour.

Adam’s Régis Souaga
Lebanco.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment