11212019Headline:

Côte d’Ivoire: « Manipulé par Bedié, rejeté par Gbagbo, Soro se condamne à des propos enfantins pour attirer l’attention sur lui », Kalifa Tokpa

Kalifa Tokpa, spécialiste en analyse des discours politiques, a fait le dimanche 13 octobre 2019 une analyse des dernières sorties de Guillaume Soro.

Ceux qui pensaient encore que Soro est un homme politique voient leurs dernières illusions s’envoler définitivement. Nourri à la sève syndicale de la FESCI, Soro a confondu les pratiques syndicales faites de revendications aux pratiques politiques faites de compromis et de patience.

Sa déclaration « d’infiltration » du RHDP achève de convaincre de sa « gaminerie politique ».
Même les gamins du « Parlement des enfants » se garderont de faire une telle déclaration qui est plutôt appropriée au « Parlement du rire » de la République très très démocratique du Gondwana.

Je l’ai écrit dans différents posts précédents, Soro est finalement un gâchis pour lui-même et pour ceux qui avaient sincèrement cru en son potentiel d’homme d’État. J’avais personnellement pensé beaucoup de bien sur son avenir politique. Mais j’ai déchanté très vite à partir de 2014, lorsque j’ai constaté son obsession maladive à accéder « vite-vite » au pouvoir présidentiel ivoirien sans prendre le temps de bien s’y préparer intellectuellement et politiquement.

« L’homme pressé », comme un amateur politique a dégainé très tôt alors que son arme n’avait pas de munitions. Livré à lui-même dans le marigot politique ivoirien, manipulé par Bedié, rejeté par Gbagbo et méprisé par le RHDP, Soro se condamne à des propos enfantins pour attirer l’attention sur lui. Entouré d’une équipe sans étoffe et sans expérience, Soro est un naufragé de la lagune politique abidjanaise.

Lire sur Yeclo

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment