12082022Headline:

Côte d’Ivoire: marche des femmes avortée du côté de Cocody

Suite à la déclaration du ministère de la sécurité et de la protection civile mercredi soir interdisant toutes manifestations sur les voies publiques, les femmes sont sorties de partout pour protester leur mécontentement au sujet du 3e mandat. Il faut noté que les femmes étaient mobilisés pour la marche pacifique, nous avons eu la réaction d’une femme au micro disant:

” Nous marchons contre les violences faîtes à nos enfants et nous dénonçons le 3e mandat. il y a oui et non qui ont été crée, donc le oui est pour ceux qui sont d’accord et non pour ceux qui ne sont pas d’accord. nous avons informés l’administration de cette marche alors pourquoi l’armée déploie son arsenal contre nous? sommes nous en guerre? nos amies ont été arrêté ce matin, Ouattara nous déclare la guerre, mais nous disons à Ouattara que nous ne sommes pas armée et nous ne voulons que le respect de la constitution car une constitution est la fierté d’un pays. Ouattara nous arrête aujourd’hui par ce que nous sommes dans la rue pourtant demain ses partisans vont se rendre au terrain pour lui, va t’il les arrêter? s’il interdit les rassemblement qui parle de politique alors qu’il aille seul au terrain sans ses partisans. Quant il venait en 2010 il disait à la communauté de lui donner seulement 1 mandat et Bedié comme tout bon ivoirien rempli d’hospitalité lui a permis un 2e, aujourd’hui il veut faire le mandat de trop alors nous les femmes disons non et non car un jour il se sentira trahi par ceux sur qui il compte. Pourquoi il veut confisquer le pouvoir? de quoi a t’il peur? ses partisans pense que si un autre vient au pouvoir il va leurs rendre la monnaie de leurs pièces? vous les militaires juste vous dire que si on vous envoie, sachez vous envoyer car vous avez aussi des mères, vous avez bloqué nos téléphones mais sachez que partout dans le pays vous ne pourrez pas bloquer encore de téléphones car vous aurez que vos yeux pour constater quand vous avez prêté serment vous avez promis défendre le pays en cas d’attaque extérieure et défendre le peuple si la constitution n’est pas respecté, mais aujourd’hui vous me faîtes honte au lieu de vous souvenir de votre serment et défendre le peuple vous défendez un individu, j’espère que vous allé le défendre toujours, en 2010 vous avez fuis les fronts de bataille cherchant même nos vêtements pour vous camoufler aujourd’hui vous nous dîtes merci en agissant ainsi, merci beaucoup” s’est exprimé une manifestante ce jour.

il faut souligner que les femmes font bloc à Bonoua et dans le reste du pays.

Melv Sage

Comments

comments

What Next?

Related Articles